5 352.76 PTS
-0.25 %
5 348.50
-0.22 %
SBF 120 PTS
4 261.05
-0.22 %
DAX PTS
13 015.04
-1.16 %
Dowjones PTS
23 532.91
-0.25 %
6 387.05
+0.13 %
Nikkei PTS
22 523.15
+0.48 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Canal+ réduit son financement dans le cinéma et réclame de nouvelles règles

| AFP | 83 | Aucun vote sur cette news
Etant basé en France, Canal Plus est soumis à des obligations d'investissement et de quotas, contrairement aux plateformes américaines Netflix et Amazon
Etant basé en France, Canal Plus est soumis à des obligations d'investissement et de quotas, contrairement aux plateformes américaines Netflix et Amazon ( LIONEL BONAVENTURE / AFP/Archives )

Le groupe Canal+ va réduire sa participation au financement du cinéma suite à la baisse de son chiffre d'affaires, a averti mercredi son directeur général Maxime Saada, qui réclame de nouvelles règles face à l'arrivée d'acteurs comme Netflix, Altice Studio ou Amazon.

"En 2017, compte tenu d'une baisse de l'activité de Canal+ France, les montants que nous allons investir en pré-achats de films français et européens baisseront de 35 millions d'euros, pour s'établir à 160 millions d'euros contre 195 millions d'euros l'an dernier", indique Maxime Saada dans une interview au Figaro.

"C'est un effet mécanique, car selon l'accord interprofessionnel signé en 2015, nous devons investir 12,5% de notre chiffre d'affaires", poursuit le directeur général du bouquet de chaînes de télévision payante, premier financeur privé du cinéma français.

La filiale du géant des médias Vivendi souffre d'une érosion du nombre d'abonnés. Le redressement qui a eu lieu récemment, après le lancement de nouvelles offres, "n'aura de plein effet que progressivement", ajoute M. Saada.

Selon lui, "Canal+ est l'opérateur le plus vertueux du secteur", car "toutes ses opérations sont effectuées depuis la France et il est donc soumis à toutes les obligations d'investissement, de quotas et à toute la règlementation", contrairement aux plateformes américaines Netflix et Amazon ou à Altice Studio, la chaîne dédiée aux séries et au cinéma de l'opérateur de téléphonie français SFR, basées à Amsterdam ou au Luxembourg.

Maxime Saada veut "rétablir une forme d'équité pour pouvoir nous battre à armes égales". Il réclame également, comme il l'a déjà fait, de pouvoir diffuser les films six mois après leur sortie au cinéma, contre dix actuellement et un meilleur arsenal pour lutter contre la piraterie.

 ■

Copyright © 2017 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/11/2017

Genfit a annoncé que le Data Safety Monitoring Board (DSMB), un comité de surveillance et de suivi indépendant, avait formulé une recommandation positive pour la poursuite de l'essai clinique de…

Publié le 22/11/2017

Spineway a annoncé qu'il ne souhaitait plus communiquer sur l'atteinte de l'équilibre financier pour l'exercice 2018. Cet objectif demeure toutefois clé dans la stratégie du groupe. Fort de la…

Publié le 22/11/2017

Les deux premiers véhicules ATM Full Elec ont été réceptionnés le 16 novembre dernier par BLYYD

Publié le 22/11/2017

Conformément à l'annonce faite le 17 octobre 2017, les actionnaires d'Assystem S.A. se sont réunis en assemblée générale extraordinaire le 22 novembre 2017 et ont approuvé la résolution…

Publié le 22/11/2017

L'actif est situé à Toulouse Blagnac et sera achevé mi-2019

CONTENUS SPONSORISÉS