Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 783.89 PTS
-0.24 %
5 746.50
-0.82 %
SBF 120 PTS
4 572.55
-0.2 %
DAX PTS
13 879.33
-0.69 %
Dow Jones PTS
31 594.18
-1.15 %
12 925.05
-2.84 %
1.219
+0.19 %

Australie: les géants la tech lancent un code pour lutter contre la désinformation

| AFP | 344 | 4 par 4 internautes
Les géants internationaux de la tech présents en Australie ont dévoilé lundi, à la demande du gouvernement, un code de bonnes pratiques destiné à réduire la propagation de fausses informations sur internet
Les géants internationaux de la tech présents en Australie ont dévoilé lundi, à la demande du gouvernement, un code de bonnes pratiques destiné à réduire la propagation de fausses informations sur internet ( DENIS CHARLET / AFP/Archives )

Les géants internationaux de la tech présents en Australie ont dévoilé lundi, à la demande du gouvernement, un code de bonnes pratiques destiné à réduire la propagation de fausses informations sur internet.

Le groupe de pression DIGI, qui compte Facebook, Google, Twitter, Microsoft, TikTok et Redbubble, s'est engagé à prendre une série de mesures, notamment à mentionner les faux contenus sur leurs plateformes et à donner la priorité aux sources d'informations crédibles.

Ils ont également accepté de suspendre ou de désactiver les faux comptes et les comptes suspects, y compris les bots (programmes informatiques automatisés, NDLR) qui diffusent sur leurs plateformes.

Ces mesures, qui codifient largement des pratiques existantes, viseraient également la publicité payante et les contenus partagés par les utilisateurs.

"Tous les signataires s'engagent à prendre des mesures pour protéger les Australiens contre la désinformation en ligne et à adopter d'autres mesures évolutives pour réduire sa diffusion et sa visibilité", a déclaré le groupe lors de la publication de ce code de 29 pages.

Il a été élaboré en réponse à une enquête gouvernementale sur le rôle des plateformes en ligne dans la diffusion de fausses informations ou de la désinformation.

Ce problème est devenu particulièrement sensible lors des feux de forêts qui ont ravagé l'immense île-continent fin 2019- début 2020 et depuis le début de la pandémie de coronavirus.

Les réseaux sociaux en Australie
Les réseaux sociaux en Australie ( Laurence CHU / AFP/Archives )

"Les fausses informations peuvent causer de graves dommages aux individus et à la société", a estimé l'Autorité gouvernementale chargée de la communication et des médias (ACMA), chargée de superviser la mise en oeuvre de ce code.

L'ACMA a indiqué lundi qu'en 2020 plus des deux tiers des Australiens ont exprimé leur inquiétude quant à l'ampleur de la désinformation en ligne.

Sa présidente, Nerida O'Loughlin, a salué l'approche "proportionnée et souple" de ce code.

Les signataires ont convenu de faire rapport d'étape de ce code au gouvernement avant la fin juin, puis de publier des rapports annuels.

Le ministre des communications, Paul Fletcher, a averti lundi les entreprises technologiques que le gouvernement "surveillera attentivement" la mise en oeuvre de ces mesures.

L'action de lutte contre la désinformation du gouvernement conservateur australien intervient au moment où il entend faire adopter une loi visant à contraindre les géants de la tech à rémunérer les médias pour la reprise de leurs contenus d'actualité sur leurs plateformes.

m/arb/dan/juf/pz

 ■

Copyright © 2021 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
4 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/02/2021

Benoit Bazin a rejoint Saint-Gobain en 1999 et officie depuis le 1er janvier 2019, en tant que Directeur Général Délégué du Groupe Saint-Gobain...

Publié le 25/02/2021

Le résultat net d'Abionyx Pharma ressort ainsi déficitaire de -1,88 ME au 31 décembre 2020...

Publié le 25/02/2021

Le chiffre d'affaires 2020 de Saint-Gobain s'établit à 38,128 milliards d'euros (42,573 MdsE en 2019)...

Publié le 25/02/2021

Sur les 9 premiers mois 2020-21, le chiffre d'affaires de Miliboo s'élève à 30,2 ME...

Publié le 25/02/2021

Le chiffre d'affaires du Groupe Parot ressort à 93,3 millions d'euros sur le 4è trimestre 2020, en retrait de -15,2% à périmètre comparable...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne