Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
7 503.27 PTS
-2.66 %
7 489.0
-2.81 %
SBF 120 PTS
5 678.92
-2.75 %
DAX PTS
18 002.02
-1.44 %
Dow Jones PTS
38 589.16
-0.15 %
19 659.80
+0.42 %
1.070
+0. %

Après des mois de turbulences, Guillaume Meurice finalement licencié par Radio France

| AFP | 249 | 5 par 1 internautes
L'humoriste Guillaume Meurice, à Paris, le 10 mars 2024
L'humoriste Guillaume Meurice, à Paris, le 10 mars 2024 ( JOEL SAGET / AFP )

Suspendu depuis début mai, l'humoriste Guillaume Meurice a finalement été licencié par Radio France, qui l'accuse de "déloyauté répétée" pour avoir réitéré ses propos polémiques sur le Premier ministre israélien Benjamin Netanyahu.

C'est la "fin d'un faux suspense", a-t-il estimé auprès de l'AFP, après que la radio publique lui eut notifié par courrier la "rupture anticipée de (son) contrat pour faute grave".

"Cette victoire, c'est avant tout la vôtre !", a-t-il posté sur X à destination de figures politiques (Marine Le Pen, Eric Zemmour) et médiatiques (Pascal Praud, Elisabeth Lévy...) classées très à droite, ainsi qu'à la rabbin et écrivaine Delphine Horvilleur.

"Cette décision, je l'ai prise pour déloyauté répétée à l'égard de l'entreprise", a de son côté justifié la présidente de Radio France, Sibyle Veil, dans un mail envoyé au personnel.

"Ni la liberté d'expression, ni l'humour, n'ont jamais été menacés à Radio France", a-t-elle assuré, en reprochant à M. Meurice d'avoir "envenimé la polémique des mois durant".

L'humoriste au positionnement très à gauche avait eu le 16 mai un entretien préalable à un possible licenciement avec les ressources humaines de Radio France, puis était passé en commission de discipline le 30 mai, avant la décision annoncée mardi.

Figure de l'émission "Le grand dimanche soir", présentée par Charline Vanhoenacker, M. Meurice avait été écarté de l'antenne le 2 mai, quatre jours après avoir réitéré ses propos polémiques sur M. Netanyahu tenus une première fois fin octobre.

Il l'avait comparé à une "sorte de nazi mais sans prépuce", ce qui avait déclenché des accusations d'antisémitisme et une plainte, finalement classée sans suite.

Ces propos avaient également valu à Radio France une mise en garde de l'Arcom, le régulateur de l'audiovisuel.

"En réitérant finalement ses propos à l'antenne en avril, Guillaume Meurice a ignoré l'avertissement qu'il avait reçu, la mise en garde de l'Arcom et détourné la décision du procureur" de classer la plainte sans suite, a argumenté Mme Veil.

"Il ne nous a pas laissé d'autre choix que de tirer les conséquences de son obstination et de sa déloyauté répétée", a-t-elle jugé.

Soutiens à gauche

La suspension de Guillaume Meurice avait provoqué une grève à France Inter le dimanche 12 mai.

La présidente de Radio France, Sibyle Veil, à la Maison de la Radio, à Paris, le 22 février 2022
La présidente de Radio France, Sibyle Veil, à la Maison de la Radio, à Paris, le 22 février 2022 ( STEPHANE DE SAKUTIN / AFP/Archives )

Fin mai, les syndicats de Radio France et la rédaction de France Inter avaient demandé à leur direction de renoncer "à une décision de licenciement" de l'humoriste, estimant que cela "créerait un précédent grave" pour "la liberté d'expression".

Un argument récusé par Mme Veil.

"Plusieurs chroniqueurs ont (...) librement exprimé sur nos antennes leur soutien à Guillaume Meurice. Il y a quelques jours, l'un d'entre eux me comparait à Donald Trump et imaginait que mes décisions me faisaient l'usage d'un vibromasseur. Quand on entend cela, on peut se dire que la liberté d'expression a peu à craindre", a-t-elle fait valoir dans son message interne.

Dans la foulée de cette annonce, trois chroniqueurs du "Grand dimanche soir", Aymeric Lompret, GiedRé et Laélia Véron, ont annoncé leur départ en solidarité avec leur collègue.

De son côté, le syndicat Sud, auquel appartient M. Meurice, a vu dans ce licenciement une "faute grave de Sibyle Veil", avant les législatives anticipées des 30 juin et 7 juillet où le Rassemblement national (RN) se présente en position de force.

"Alors que l'extrême droite est aux portes du pouvoir, (...) votre décision fragilise considérablement l'ensemble de notre entreprise", a écrit Sud dans un communiqué interpellant Mme Veil.

"Première mesure du Front populaire: la réintégration de Guillaume Meurice à France Inter", a pour sa part assuré le député LFI François Ruffin sur X, en référence au rassemblement envisagé par la gauche pour les législatives.

Trois jours après l'annonce de son licenciement, Guillaume Meurice doit donner son prochain spectacle vendredi soir sur la scène du Cirque d'hiver à Paris, le jour de son 43e anniversaire.

 ■

Copyright © 2024 AFP. Tous droits de reproduction et de représentation réservés.

Toutes les informations reproduites dans cette rubrique (dépêches, photos, logos) sont protégées par des droits de propriété intellectuelle détenus par l'AFP. Par conséquent, aucune de ces informations ne peut être reproduite, modifiée, transmise, rediffusée, traduite, vendue, exploitée commercialement ou utilisée de quelque manière que ce soit sans l'accord préalable écrit de l'AFP. l'AFP ne pourra être tenue pour responsable des délais, erreurs, omissions, qui ne peuvent être exclus ni des conséquences des actions ou transactions effectuées sur la base de ces informations.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Jusqu'à
170€ de prime offerte*

Pour toute 1ère adhésion avant le 30 juin 2024 inclus, avec un versement initial investi à 30 % minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte, non garanties en capital.
*SOUS CONDITIONS

Ces contrats présentent un risque de perte en capital.
Information publicitaire à caractère non contractuel.

Actions les plus vues

Classement des actions les plus vues, pour la période du samedi 08 juin 2024 au vendredi 14 juin 2024, des marchés Euronext Paris, Bruxelles, Amsterdam, Growth Paris, NASDAQ et NYSE sur le site et l'application Bourse Direct.

CONTENUS SPONSORISÉS
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 12/06/2024

L'autrice et réalisatrice de films d'animation Emilie Tronche pose lors d'une séance photo, à Paris, le 7 juin 2024 ( JOEL SAGET / AFP )Près de 36 millions de vues en trois mois, des tendances…

Publié le 10/06/2024

Un événement organisé par Apple à Cupertino (Californie), aux Etats-Unis, le 12 septembre 2023 ( JUSTIN SULLIVAN / GETTY IMAGES NORTH AMERICA/AFP/Archives )La semaine s'annonce cruciale pour…

Publié le 08/06/2024

Christophe Deloire, à la tête de Reporters sans frontières, à Paris, le 6 octobre 2023 ( Thomas SAMSON / AFP/Archives )Christophe Deloire, à la tête de Reporters sans frontières (RSF), est…

Publié le 08/06/2024

Le journaliste vietnamien Huy Duc, aussi connu sous le nom de Truong Huy San, le 10 avril 2021 à Hanoï ( STR / AFP/Archives )Les autorités vietnamiennes ont arrêté une figure du journalisme…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 14/06/2024

La baisse entamée en début de semaine se poursuit de façon harmonisée en Europe, tandis que les Indices majeurs américains forment de nouveaux plus hauts historiques#spx #Cac40 #investir #bourse

Publié le 14/06/2024

Sur le plan statistique : Japon : 1H50 Décision de politique monétaire de la Banque du Japon (taux attendu inchangé à 0,10%) 6H30 Production industrielle d’avril (-0,1% attendu après…

Publié le 14/06/2024

La Bourse de Paris a connu sa pire semaine depuis 2022 en raison de l'augmentation du risque politique en France. Déjà inquiets en début de semaine par les conséquences économiques d’une…

Publié le 14/06/2024

Casino annonce la finalisation du regroupement des actions composant son capital par voie d’échange de 100 actions existantes contre une action nouvelle à 1 euro, ainsi que l’effectivité de la…

Publié le 14/06/2024

Alstom a signé un contrat d'une valeur d'environ 430 millions d'euros pour 10 nouveaux trains Aventra de neuf voitures destinés à la ligne Elizabeth (Elizabeth Line) de Transport for London. Le…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes.
Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne