5 127.40 PTS
-0.09 %
5 120.50
-0.19 %
SBF 120 PTS
4 094.61
-0.19 %
DAX PTS
12 193.82
-0.29 %
Dowjones PTS
21 899.89
+0.90 %
5 873.33
+0.00 %
Nikkei PTS
19 434.64
+0.26 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Une valorisation à la casse pour Renault ?

| Boursier | 518 | 4.50 par 2 internautes

Le titre est le plus éloigné des objectifs des analystes des 90 dossiers les plus suivis de la Bourse de Paris...

Une valorisation à la casse pour Renault ?
Credits Reuters

Après sa chute de plus de 10% en trois mois, Renault est le dossier qui affiche le meilleur potentiel de hausse parmi les 90 sociétés les plus suivies de la cote parisienne. Le constructeur cote autour de 76,50 euros alors que le moyenne des attentes des analystes (22 recommandations datant de moins d'un mois) s'établit à 98,41 euros, soit un potentiel de 28,6% environ. Les objectifs de cours vont de 75 euros chez Morgan Stanley, le plus pessimiste des bureaux d'études de la place, à 150 euros chez Kepler Cheuvreux, le plus optimiste. L'analyste dont les recommandations sont les plus fiables sur le dossier depuis un an, Hans-Peter Wodniok d'AlphaValue, recommande d'accumuler le titre, qu'il valorise 86,90 euros. L'analyste qui occupe la première place sectorielle actuelle pour ses avis sur l'automobile, Jean-Louis Sempé d'Invest Securities, préconise lui d'acheter le titre en visant 117 euros. Comment expliquer un tel décalage entre perception du marché et celle des analystes ? Pour Gaëtan Toutlemonde, chez Deutsche Bank, la correction est excessive et la valorisation trop faible. S'il concède que les résultats semestriels étaient décevants au niveau de la marge automobile, il replace le dossier dans son contexte. "Si on le place en perspective, le cours actuel de l'action et à son niveau d'il y a deux ans, alors, dans le même temps, que le résultat opérationnel a presque doublé, ce qui met en lumière l'importante dévalorisation", souligne-t-il.

Le dossier parisien qui est à l'inverse le plus surcoté serait Groupe ADP, dont l'objectif moyen de 131 euros se situe 10% sous le cours actuel de 145,80 euros. Les objectifs des analystes vont de 90 euros chez RBC Capital à 178 euros chez Insight Investment, qui est d'ailleurs le bureau d'études qui a les meilleures recommandations sur le dossier depuis un an, à égalité avec Natixis. Le meilleur analyste du secteur, Vittorio Carelli de Santander, recommande de conserver les positions en visant 133,50 euros. ADP bénéficie d'une prime spéculative liée à la présence de Vinci à son capital et aux rumeurs de cession par l'Etat du bloc de contrôle.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
2 avis
Note moyenne : 4.50
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/08/2017

L'entrée prochaine de Spie dans le STOXX 600 Europe est salué par les investisseurs...

Publié le 23/08/2017

Thales vient d'être sélectionné par l'opérateur Bangkok Expressway Metro Public Company Limited (BEM), ainsi que par le groupe CH...

Publié le 23/08/2017

La Commission européenne a approuvé la prise de contrôle conjointe de l'italien DeA Broadcast par DeA Editore et Viacom. Bruxelles a estimé que l'opération ne présentait pas de risque pour la…

Publié le 23/08/2017

La Commission européenne a approuvé l'acquisition du contrôle en commun d'InTouch SAS, par les sociétés Total Outre-Mer S.A. appartenant au groupe Total, Worldline S.A. filiale du groupe Atos,…

Publié le 23/08/2017

JP Morgan Investment Management, agissant pour le compte de clients sous mandat, a déclaré avoir franchi en baisse, le 17 août, le seuil de 5% du...

CONTENUS SPONSORISÉS