En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 480.00
+0.74 %
SBF 120 PTS
4 394.58
+0.66 %
DAX PTS
12 406.95
+0.65 %
Dowjones PTS
26 726.33
+0.26 %
7 567.74
-0.02 %
1.174
-0.31 %

UBS un peu méfiant sur Plastic Omnium

| Boursier | 374 | Aucun vote sur cette news

Fin de cycle, moteur à essence et capitalisation de la R&D interrogent l'analyste...

UBS un peu méfiant sur Plastic Omnium
Credits Plastic Omnium

L'équipe de recherche d'UBS dédiée à l'automobile a démarré le suivi de l'équipementier français Plastic Omnium, sur une recommandation neutre et un objectif de cours de 41 euros, alors que le titre évolue légèrement en deçà des 40 euros actuellement. Le dossier affiche une légère décote sur ses comparables, ce que le bureau d'études estime justifié compte tenu d'un profil de risque un peu plus élevé. "Il me semble que la phase de croissance de l'activité à deux chiffres et de forte progression des marges qui a duré plusieurs années est doucement en train de de toucher à son terme", selon l'analyste Julian Radlinger. Ces projections laissent en effet penser que la croissance du chiffre d'affaires continuera à être robuste et légèrement au-dessus de la moyenne des autres fournisseurs européens au cours des deux prochaines années, mais que la dynamique est en train de ralentir. En effet, les nouvelles usines vont contribuer à l'expansion, mais l'exposition aux systèmes de carburant (35% du chiffre d'affaires) est un élément qui pourrait provoquer des remous dans un contexte d'électrification accrue de l'automobile. UBS table sur une progression des marges d'environ 60 points de base d'ici 2019, ce qui reste assez éloigné de la hausse de l'ordre de 300 points de base constatée depuis 2012. Le bureau d'études est aligné sur le consensus pour l'année 2018 et l'année 2019 au niveau du bénéfice par action.

La modélisation d'UBS laisse entrevoir une croissance annuelle moyenne de 5% jusqu'en 2021, mais qui aura tendance à décroître au fur et à mesure des années. L'analyste mettra ponctuellement à jour ses anticipations, car la société fournit régulièrement ses parts de marché et la composition de ses revenus. Un autre détail qui chiffonne UBS est le fait que Plastic Omnium capitalise environ 55% de sa R&D, une pratique qui n'est utilisée que par un faible nombre d'entreprises dans le secteur en Europe et aux États-Unis. Ce faisant, le résultat opérationnel est dopé d'environ un tiers. Une situation qui ne pose pas vraiment de problème tant que les marges sont en expansion, mais qui pourrait peser lorsqu'elles feront une pause, ce qui pourrait arriver en 2021. Si ce scénario se produit, l'action pourrait en pâtir, prévient le bureau d'études.

Plastic Omnium affiche la seconde meilleure performance du SBF120 sur 10 ans : +1.104 %, alors que l'indice ne progressait dans le même temps que de 20,8%.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital…

Publié le 21/09/2018

Après -30% depuis le début d'année

Publié le 21/09/2018

Comme redouté, United Natural Foods est malmené. Le titre recule de 13,28% à 29,355 dollars suite à la publication de résultats trimestriels décevants. Au quatrième trimestre de son exercice…

Publié le 21/09/2018

La rencontre décisive aura lieu jeudi 27 septembre. Le nouveau patron d’Air France-KLM, Benjamin Smith, s’est en effet « engagé à négocier avec l'intersyndicale la semaine prochaine» «pour…

Publié le 21/09/2018

Ça se complique pour Engie en Belgique...