5 340.45 PTS
+0.00 %
5 335.00
+0.01 %
SBF 120 PTS
4 251.42
+0.00 %
DAX PTS
13 058.66
-
Dowjones PTS
23 430.33
+0.31 %
6 308.61
+0.00 %
Nikkei PTS
22 438.97
+0.80 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

UBS repasse acheteur de Total, après son acquisition à l'ancienne

| Boursier | 185 | Aucun vote sur cette news

L'analyste vise 48 euros...

UBS repasse acheteur de Total, après son acquisition à l'ancienne
Credits Reuters

UBS a profité ce matin de l'annonce du rachat Maersk Oil par Total pour réduire de 50 à 48 euros son objectif de cours sur la major française. Mais comme le titre n'a pas vraiment décollé dernièrement, le bureau d'études a également relevé de neutre à achat sa recommandation.

Le mouvement de l'analyste Jon Rigby est opportuniste, car il juge imméritée la baisse deux fois supérieure à son secteur du titre au cours des trois derniers mois, après la publication de bons résultats et des progrès stratégiques évidents depuis le début de l'année. Le nouvel objectif de cours a été réduit pour intégrer une parité euro dollar un peu moins favorable. Jusqu'à présent, l'analyste d'UBS était un peu réticent à conseiller d'acheter le titre car sa valorisation était moins intéressante que celle de ses comparables les plus proches, et qu'un risque potentiel existait sur l'investissement. Ces deux éléments sont de moins en moins d'actualité. "Mon sentiment sur les grands groupes pétroliers intégrés européens est que les prix en baisse les ont forcés à une profonde réflexion stratégique, à des efforts internes et à une amélioration de la performance qu'ils seront en mesure de maintenir au-delà, durant la période de stabilisation plus de reprise des cours", révèle Rigby.

Dans ce contexte, le rachat de Maersk Oil est tout à fait rassurant. L'analyste va même au-delà en le jugeant très pertinent stratégiquement et industriellement, qui plus est à un prix raisonnable. L'acquisition a un côté un peu rétro, c'est-à-dire une consolidation classique dictée par les synergies, dans un bassin offshore ancien. UBS estime que la valeur réelle de l'opération ressort à 62$ le baril brut, mais à 10$ de moins en intégrant les synergies. Le recours à l'émission de titres, qui peut paraître étonnant au vu du coût de l'endettement, est dans la lignée des stratégiques récentes d'Exxon ou BP.

Total affiche actuellement 66% d'avis positifs, pour un objectif moyen de 58,60 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/11/2017

Le contrat pourrait totaliser 600 M$...

Publié le 21/11/2017

L'analyste réduit son objectif de cours...

Publié le 21/11/2017

S&P pense que l'aciériste a le potentiel pour revenir en catégorie d'investissement...

Publié le 20/11/2017

  COMMUNIQUE DE PRESSE   Paris, le 20 novembre 2017   Evolution du capital de Direct Energie    Cession par EBM Trirhena AG d'une partie de sa participation Environ 4,7% du…

CONTENUS SPONSORISÉS