En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 449.34 PTS
+0.49 %
5 451.00
+0.53 %
SBF 120 PTS
4 362.06
+0.50 %
DAX PTS
12 757.61
+0.76 %
Dowjones PTS
25 119.89
+0.22 %
7 403.89
+0.00 %
Nikkei PTS
22 794.19
+0.43 %

Société Générale se cale sur les 50 euros

| Boursier | 633 | Aucun vote sur cette news

Société Générale rejoint les 50 euros ce lundi, alors que le broker UBS a réhaussé son avis sur le dossier de "neutre" à "achat"...

Société Générale se cale sur les 50 euros
Credits Reuters

Société Générale rejoint les 50 euros ce lundi, alors que le broker UBS a réhaussé son avis sur le dossier de "neutre" à "achat". UBS était aussi passé à l'achat auparavant sur le titre en visant un cours ajusté de 54 euros. Plusieurs commentaires mitigés de brokers avaient pourtant suivi la publication des résultats semestriels de la banque, à l'image d'AlphaValue qui a ramené à 57,90 euros son objectif de cours en restant malgré tout à accumuler.

Oddo Securities a quant à lui réduit à 48 euros sa cible sur le dossier, toujours conseillé à "neutre", dans le cadre d'un abaissement limité de ses prévisions. Le bureau d'analyse voit plusieurs questions stratégiques en suspens, dont le niveau de fonds propres alloués aux filiales d'Europe de l'Est et le ROE visé dans un contexte où les risques sont au plus bas, et attend des réponses lors de la présentation nouveau Plan Stratégique... Les résultats ont été "mitigés" par Jefferies, qui a maintenu malgré tout son avis à l'achat et son objectif de cours à 61,60 euros.

Trimestre atypique

La SG a connu un trimestre il est vrai atypique, notamment à cause des frais occasionnés par l'accord signé pour mettre fin au contentieux avec la Libyan Investment Authority... Les résultats expurgés des exceptionnels ont progressé, même si l'activité de certains segments continue à souffrir, notamment dans la banque de détail en France.

Le produit net bancaire du second trimestre s'est établi à 5,2 milliards d'euros, en baisse de -25,6% en glissement annuel, à cause de l'effet de ciseaux de deux éléments exceptionnels : la plus-value de cession de Visa au second trimestre 2016 (+725 ME) et le coût de l'accord transactionnel signé avec la Libye au second trimestre 2017 (-963 ME). Hors ces éléments, le produit net bancaire des métiers recule de 0,5% à 6,39 MdsE, avec une solide performance des activités internationales en banque de détail & services financiers, qui compense en partie le recul de la banque de grande clientèle & solutions investisseurs et la banque de détail en France. Le coût du risque commercial passe de 38 à 15 points de base en un an. La charge du risque intègre une reprise nette de 450 ME de la provision pour litige. Le bénéfice net part du groupe sous-jacent (ajusté des exceptionnels) atteint 1,165 MdE, après 1,05 MdE un an avant. Le consensus réalisé par la société misait sur 5,35 MdsE de chiffre d'affaires et 1,107 MdE de bénéfice net. Le ratio CET1 non phasé atteint 11,7% contre 11,6% trois mois avant, alors que les analystes anticipaient plutôt une légère décrue.

Rendez vous le 28 novembre

Le directeur général Frédéric Oudéa a précisé que l'établissement "prépare activement la nouvelle étape stratégique", qui sera présentée le 28 novembre prochain. En attendant, il a poursuivi l'optimisation de son portefeuille, illustré notamment par l'entrée en bourse d'ALD, la filiale de gestion de flotte de véhicules, ou la cession de Splitska Banka. Sur le premier semestre, le bénéfice net de la banque atteint 1,8 MdE contre 2,38 MdsE un an avant, mais il serait ressorti à 2,55 MdsE, en hausse d'un tiers, hors éléments exceptionnels...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/07/2018

Fin d'action de concert au capital

Publié le 18/07/2018

Wall Street était encore bien orienté hier, avec au passage un nouveau record pour le Nasdaq

Publié le 18/07/2018

Ericsson bondit de 9,13% à 74,10 couronnes suédoises à la faveur de deux bonnes nouvelles : des comptes moins dégradés que prévu au deuxième trimestre et une activité dynamique aux Etats-Unis.…

Publié le 18/07/2018

EOS imaging retombe en bourse, sur la place parisienne ce mercredi...

Publié le 18/07/2018

Greenpeace et le réseau Sortir du nucléaire portent plainte contre EDF et sa filiale Framatome suite aux problèmes de soudures constatés sur le...