En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 491.22 PTS
+0.73 %
5 487.5
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 393.60
+0.63 %
DAX PTS
12 402.58
+0.62 %
Dowjones PTS
26 656.98
+0.00 %
7 569.03
+0.00 %
1.174
-0.33 %

Si les planètes étaient alignées, l'action CGG pourrait valoir 2,44 euros

| Boursier | 604 | Aucun vote sur cette news

Le Crédit Suisse a produit un scénario idéal... mais ce n'est pas celui qu'il retient...

Si les planètes étaient alignées, l'action CGG pourrait valoir 2,44 euros
Credits CGG

Le Crédit Suisse a relevé ce matin de 1,15 à 1,30 euro son objectif de cours sur CGG, mais reste à " sousperformance " sur le dossier. Avec une dette nette passée de 2,6 Mds$ à 630 M$, le risque bilanciel est réduit, concède l'analyste, tandis que la société a un rôle à jouer dans la reprise sectorielle. La bibliothèque multiclients est bien exposée au Brésil où la demande s'accroît, tandis que la division équipements, Sercel, commence à se redresser. Mais la génération de trésorerie reste le maillon faible, ce qui pousse le bureau d'études à rester en retrait sur le dossier.

Blue sky, grey sky

Dans le scénario idéal envisagé par Crédit Suisse, l'action vaut 2,44 euros. Pour cela, il faudrait assister à une reprise du marché américain et à des volumes plus élevés dans le traitement de données. "Dans ce scénario, nous voyons un potentiel considérable pour CGG, mais cela nécessite plus de preuves d'une dynamique positive et un intérêt plus prononcé des clients pour les bibliothèques de CGG avant d'adopter un biais plus positif", explique l'analyste, qui s'en tient donc pour l'heure à son scénario à 1,30 euro l'action, car il est moins optimiste que le management sur la reprise de Sercel et pense que le chiffre d'affaires du groupe sera inférieur au point d'équilibre (1,6 Md$). Il s'attend à ce que CGG consomme de la trésorerie cette année et la suivante et ajoute qu'un concurrent comme TGS offre bien plus de certitudes sur la génération de liquidités.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

16,4 millions d'euros garanti sur 5 ans

Publié le 21/09/2018

Laurent-Perrier Tours-sur-Marne, le 21 septembre 2018   Communiqué financier   L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé…

Publié le 21/09/2018

United Natural Foods est attendu en forte baisse à l'ouverture après la publication de résultats trimestriels décevants. Au quatrième trimestre de son exercice fiscal le spécialiste des produits…

Publié le 21/09/2018

Ça se complique pour Engie en Belgique...

Publié le 21/09/2018

Robertet se distingue à la mi-journée, en hausse de % à euros...