En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 909.45 PTS
-
4 892.0
-
SBF 120 PTS
3 901.62
-
DAX PTS
10 929.43
-
Dowjones PTS
24 527.27
+0.64 %
6 763.96
+0.89 %
1.137
-0.03 %

Saint-Gobain : l'inflation des coûts inquiète

| Boursier | 376 | Aucun vote sur cette news

A contre-courant, Saint-Gobain cède 0,9% à 50,9 euros malgré l'annonce d'une croissance supérieure aux attentes du marché au troisième trimestre...

Saint-Gobain : l'inflation des coûts inquiète
Credits Saint-Gobain

A contre-courant, Saint-Gobain cède 0,9% à 50,9 euros malgré l'annonce d'une croissance supérieure aux attentes du marché au troisième trimestre. La société a confirmé son objectif pour l'année 2017 d'une progression du résultat d'exploitation à structure et taux de change comparables et anticipe pour le second semestre 2017 une progression à structure et taux de change comparables supérieure à celle enregistrée au premier semestre, malgré la poursuite des pressions inflationnistes sur les coûts.

Oddo BHF reste 'acheteur' de la valeur avec un objectif maintenu à 58 euros. Cette publication valide le scénario du courtier d'accélération de la croissance qui devrait se traduire par une amélioration des marges alors que la valorisation reste attractive.

L'accélération de l'inflation des coûts et les vents contraires au niveau des effets de changes conduisent Barclays à réduire légèrement ses estimations de BPA (de 1% en moyenne sur 2017-2019). L'expansion des multiples des pairs pousse le broker à rehausser sa cible à 49 euros, qui reste malgré tout à 'pondération en ligne' sur le titre. Malgré les vents forts macro, Barclays continue à trouver la valorisation peu attrayante.

Bryan Garnier est pour sa part positif sur le dossier, même si le broker craignait une réaction négative à court terme alors que les commentaires sur l'énergie et l'inflation des matières premières n'étaient probablement pas anticipés par le marché. L'analyste est à l''achat' sur SGO avec une 'fair value' de 53 euros.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2018

Cette facilité modifie et proroge l'ouverture de crédit syndiqué signée par le groupe Nexans en 2015...

Publié le 12/12/2018

Dominico de Carvalho est nommé représentant permanent de la société Aviva France...

Publié le 12/12/2018

Les économies d'énergies réalisées par Gazonor au travers de ces nouveaux moteurs vont contribuer à l'amélioration de la rentabilité

Publié le 12/12/2018

L'assemblée générale ordinaire des actionnaires de Maurel & Prom, réunie sur 2e convocation, s'est tenue le 12 décembre (9h30) au Cercle National des...

Publié le 12/12/2018

  Paris, le 12 décembre 2018 N° 17-18   Compte rendu des Assemblées Générales  du mercredi 12 décembre 2018             Établissements Maurel &…