En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
-0.51 %
1.165
+0.03 %

Pour le Crédit Suisse, la construction, c'est du béton

| Boursier | 469 | Aucun vote sur cette news

Le bureau d'études surpondère avec confiance le secteur...

Pour le Crédit Suisse, la construction, c'est du béton
Credits Reuters

Le Crédit Suisse recommande chaudement à ses clients d'être surexposés sur les sociétés cotées des domaines de la construction et des infrastructures, qui bénéficient actuellement de perspectives positives et de valorisations intéressantes.

Le bureau d'études a plusieurs arguments en faveur à l'appui de son analyse. D'abord, le secteur est encore relativement atone, comme le montre la proportion de la construction dans le PIB de la zone euro, qui se situe à un plus bas de 20 ans. Ensuite, l'investissement public dans les infrastructures est appelé à se redresser, alors qu'il affiche actuellement dans les pays de l'OCDE un niveau inférieur d'environ 30% à sa moyenne historique, l'une des nombreuses conséquences de la crise financière. Le décalage entre la croissance envisagée et la part théorique nécessaire de l'investissement dans les infrastructures plaide pour une remontée. Dans plusieurs pays, les engagements sur les infrastructures dominent le débat politique, au Royaume-Uni et en Allemagne en Europe. Mais c'est aussi le cas en Amérique du Nord et en Asie. Le secteur pourrait en outre bénéficier d'un coup de pouce lors de la prochaine récession : la banque suisse estime que les banques centrales pourraient mettre l'accent sur le financement des investissements en infrastructures, en dépit de leur indépendance théorique. La Banque d'Angleterre, la Banque centrale européenne et la Banque du Japon pourrait ainsi être tentées par cette approche dans le cadre d'un programme de soutien. Parmi les autres facteurs qui plaident en faveur d'un investissement dans la construction et les infrastructures, le bureau d'études cite également un cycle résidentiel particulièrement solide, qui devrait contribuer à entraîner les prix européens de l'immobilier à la hausse, tandis par ailleurs que la construction est un secteur qui est relativement à l'abri des ruptures technologiques, et qui pourrait même en profiter compte tenu des déplacements de travailleurs qu'elles induisent.

Les pays avec les besoins les plus élevés et la meilleure capacité de les financer sont en Europe l'Italie et l'Allemagne. Pour jouer cette situation, le Crédit Suisse cite un certain nombre d'actions, dont les françaises Vinci et Schneider. Il surpondère également les cimentiers et les concessionnaires, ainsi que le secteur minier, qui devrait bénéficier de la situation par ricochet. Outre Vinci et Schneider, les actions françaises potentiellement concernées par la vigueur du marché de la construction et des infrastructures sont Bouygues, Eiffage, Legrand, LafargeHolcim et Eurotunnel dans l'univers de couverture du Crédit Suisse. On pourrait ajouter des entreprises comme Imerys, Samse, Herige ou ADP.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Les actions nouvelles seront admises aux négociations sur le marché Euronext sur la même ligne de cotation que les actions SQLI existantes...

Publié le 19/07/2018

ALTUR Investissement publie son Actif Net Réévalué (ANR) au 30 juin...

Publié le 19/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 19/07/2018

"Avec cette opération, Spie conforte sa position parmi les groupes européens qui ont le plus fort pourcentage de salariés actionnaires"...

Publié le 19/07/2018

Neopost intègre le palmarès Truffle 100 directement à la 7e place...