En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.37 PTS
+0.78 %
5 479.50
+0.73 %
SBF 120 PTS
4 394.52
+0.65 %
DAX PTS
12 406.30
+0.65 %
Dowjones PTS
26 719.62
+0.23 %
7 562.00
-0.09 %
1.175
-0.23 %

Natixis redouble de prudence sur Neopost

| Boursier | 549 | Aucun vote sur cette news

Objectif abaissé

Natixis redouble de prudence sur Neopost

Dans une note envoyée ce lundi à ses clients, Natixis fait le point sur la transformation de Neopost et ses perspectives immédiates, ce qui l'amène à réévaluer à la baisse (de 35 à 33 euros) son objectif de cours sur le dossier, dont l'opinion reste inchangée à "neutre".

Pour le bureau de recherche, le groupe fait face à une situation toujours complexe comme l'illustre la décroissance des ventes sur 2017. "Après -0,9% au S1, nous tablons sur un recul de l'organique de 1,1% au S2, soit -1% sur 2017 (clôture à fin janvier, ndlr)", avance le broker. Côté profitabilité, malgré les avancées en matière de réduction des coûts, Natixis anticipe un recul de la marge opérationnelle courante annuelle de Neopost à 18,1% (impliquant une MOC de 18,2% au S2), pénalisée par les dépenses commerciale et de R&D sur les nouvelles activités.

Enfin, Natixis juge le titre généreusement valorisé au regard du profil actuel de l'entreprise : "avec un PER à 12 mois de 11, la valorisation actuelle est en ligne avec la moyenne sur dix ans, et ce en dépit d'une détérioration du profil de croissance et d'une érosion du ROCE - de 11,5% en moyenne sur la période à 7,2% en 2017", décrypte l'intermédiaire financier.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

Après -30% depuis le début d'année

Publié le 21/09/2018

La rencontre décisive aura lieu jeudi 27 septembre. Le nouveau patron d’Air France-KLM, Benjamin Smith, s’est en effet « engagé à négocier avec l'intersyndicale la semaine prochaine» «pour…

Publié le 21/09/2018

Bombardier Avions a livré son tout premier biturbopropulseur Q400 de 90 places au transporteur indien SpiceJet...

Publié le 21/09/2018

Ça se complique pour Engie en Belgique...

Publié le 21/09/2018

16,4 millions d'euros garanti sur 5 ans