En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 421.20 PTS
+0.77 %
5 416.5
+0.73 %
SBF 120 PTS
4 347.92
+0.69 %
DAX PTS
12 409.05
+0.63 %
Dowjones PTS
25 758.69
+0.35 %
7 371.42
+0.00 %
1.152
+0.27 %

Maisons France Confort : publication bien accueillie

| Boursier | 285 | Aucun vote sur cette news

Midcap Partners dégrade le titre

Maisons France Confort : publication bien accueillie
Credits Maisons France Confort

Début de séance bien orienté pour Maisons France Confort, qui rebondit de 4,1% à 58,10 euros dans les premiers échanges. Les investisseurs saluent le point d'activité annuel du constructeur, dont le chiffre d'affaires a atteint le montant record de 764,2 ME, en hausse de 24,2% (+16,4% à périmètre constant), avec un très bon quatrième trimestre caractérisé par une augmentation des ventes de 31,5%, dont une progression de 21,7% à pc.

Fin d'année difficile

Tout en soulignant la qualité de cette performance, les analystes font preuve de prudence sur Maisons France Confort compte tenu du ralentissement de la dynamique commerciale. "Les commandes se sont inscrites en recul de -9,4% en volume au T4 17 soit une inflexion de tendance par rapport au trimestre précédent (T3 17 : +3,1%) en raison d'un effet de base exigeant et probablement en raison de l'évolution du PTZ", commente Gilbert Dupont, qui ajuste de 64,2 à 63,6 euros son objectif en restant à "accumuler" sur le titre.

Vents contraires en 2018

Plus sévère, Midcap Partners Louis Capital Markets abaisse d'"achat" à "neutre" sa recommandation, en abaissant au passage sa cible de 70 à 59 euros. Le bureau de recherche parle d'un "coup de froid sur les ventes" et justifie son biais prudent par la modification des conditions d'octroi du PTZ en 2018 (réduction de moitié du PTZ accord en zones B2 et C) mais également par un début de remontée des taux. Le courtier anticipe désormais un recul des ventes en valeur de 5% sur l'activité historique.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/08/2018

Les marchés européens progressent désormais après un début de séance en léger repli. Ils avaient été initialement pénalisés par le recul du dollar contre l’euro après les nouvelles…

Publié le 21/08/2018

Copyright GlobeNewswire Les annexes de ce communiqué sont disponibles à partir de ce lien : http://hugin.info/143549/R/2212106/862349.pdf Information réglementaire Ce…

Publié le 21/08/2018

BHP Billiton (-1,03% à 1628,20 pence) affiche la plus forte baisse de l’indice FTSE 100, la première compagnie minière mondiale ayant présenté des résultats annuels un peu courts et des…

Publié le 21/08/2018

Le groupe recevra 11,6 M$ à titre de réparation

Publié le 21/08/2018

Renault (-0,33% à 72,56 euros) accuse le plus lourd repli du CAC 40, dans le sillage d’une note de Berenberg. Ainsi, l’analyste a réduit son objectif de cours de 82 à 76 euros sur le titre…