5 241.66 PTS
+0.08 %
5 230.50
+0.09 %
SBF 120 PTS
4 192.26
+0.01 %
DAX PTS
12 569.17
+0.06 %
Dowjones PTS
22 392.66
+0.10 %
5 970.45
-0.34 %
Nikkei PTS
20 310.46
+0.05 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Imerys, risque modeste dans le talc après l'affaire Johnson & Johnson

| Boursier | 106 | Aucun vote sur cette news

Le groupe est le fournisseur de talc de l'américain, condamné lourdement aux Etats-Unis...

Imerys, risque modeste dans le talc après l'affaire Johnson & Johnson
Credits Société Imerys

Imerys pourrait-il être inquiété par les retombées du procès visant Johnson & Johnson dans l'affaire du talc, en tant que fournisseur de l'américain ? C'est ce que Bryan Garnier a cherché à savoir en interrogant le management du groupe français. J&J a été condamné à verser 417 millions de dollars à une femme souffrant d'un cancer des ovaires, qui estime que ses toilettes intimes avec le talc vendu par l'américain est à l'origine de sa maladie. Le jury a estimé que J&J avait manqué à son obligation d'information sur les risques, ce que contexte l'industriel qui a fait appel.

La direction d'Imerys a précisé au bureau d'études ne pas être partie à la procédure intentée contre J&J, car le juge considère que le talc n'est pas intrinsèquement dangereux et que le fournisseur a correctement informé son client sur les risques potentiels. Mais le groupe hexagonal a déjà été visé (trois procès gagnés et deux perdus) et reste cité dans d'autres dossiers. Plusieurs études circulent sur les liens entre cancer et talc, mais les recherches concluent en majorité que la relation n'est pas évidente voire qu'elle n'existe pas. Le risque financier paraît ainsi limité pour Imerys, estime Bryan Garnier, qui pense avoir compris quoi qu'il en soit que la société est bien couverte par ses garanties. Le talc ne représente que 10% des revenus et à peine 1% si l'on se cantonne aux usages cosmétiques. Finalement, c'est le risque à la réputation qui semble le plus dangereux, même si en tant que fournisseur de produit de base, Imerys a peu à craindre. Son nom n'est d'ailleurs généralement pas cité par la presse dans ce dossier. L'analyste est neutre sur le dossier, valorisé 82 euros l'action.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2017

SES-imagotag, spécialiste des solutions digitales pour le commerce physique et leader mondial des systèmes d'étiquetage électronique, a annoncé la signature d'un contrat avec les chaînes Elkjøp…

Publié le 20/09/2017

Le Bélier a réalisé au premier semestre 2017 un résultat net en baisse de 45% à 7,1 millions d'euros. Le résultat opérationnel des activités est en légère hausse à 20 millions. Il fait…

Publié le 20/09/2017

Cegeka entend doubler de taille dans les cinq ans

Publié le 20/09/2017

L'activité d'Aures au cours du premier semestre progresse de 11,7% à 42,4 ME...

Publié le 20/09/2017

  Communiqué de presse 20 septembre 2017             Conseil d'administration d'EDF : Nomination de Monsieur Maurice Gourdault-Montagne,…

CONTENUS SPONSORISÉS