5 406.60 PTS
+0.37 %
5 403.0
+0.31 %
SBF 120 PTS
4 305.34
+0.23 %
DAX PTS
13 139.76
+0.12 %
Dowjones PTS
24 386.03
+0.23 %
6 393.89
+0.78 %
Nikkei PTS
22 866.17
-0.32 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Deinove : question de potentiel

| Boursier | 287 | Aucun vote sur cette news

Deinove perd 1% à 1,90 euro après avoir constaté 140 kE de revenus d'exploitation sur le semestre, provenant essentiellement de subventions et de...

Deinove : question de potentiel
Credits Deinove

Deinove perd 1% à 1,90 euro après avoir constaté 140 kE de revenus d'exploitation sur le semestre, provenant essentiellement de subventions et de partenariats de "R&D" (Avril et Flint Hills Resources). Portzamparc parle d'encore peu de visibilité sur l'activité Antibiotiques à ce stade "mais il s'agit d'un upside potentiel sur notre valorisation, qui repose pour le moment uniquement sur les caroténoïdes (nutrition animale et cosmétique)". Conclusion : "Nous conservons notre opinion à Acheter avec un objectif de cours de 5,6 euros".

Sur le semestre écoulé, les dépenses opérationnelles ont atteint -4,9 ME. Si la variation nette des frais opérationnels entre les 1ers semestres 2016 et 2017 s'élève à +534 kE (+12%), il convient de distinguer l'impact de l'intégration des coûts opérationnels de la filiale Deinobiotics de +776 kE, de la réduction des frais d'exploitation de la société Deinove de -242 kE. Les frais de R&D ont représenté 74% des frais opérationnels avec une diminution des frais de sous-traitance liée à la fin de certaines prestations (VTT, Consultance Business Development notamment). Les frais administratifs et généraux ont augmenté en raison du recours à des conseils externes et à des investissements.

La perte nette consolidée du 1er semestre représente -3,34 ME (-3,38 ME au 30 juin 2016). Elle intègre un résultat exceptionnel positif de +348 kE (+236 kE au 1er semestre 2016), principalement constitué par un gain net de 357 kE dû à la cession de titres Carbios sur le marché. Le résultat financier est négligeable (-3 kE).
Le résultat net consolidé semestriel intègre un profit d'impôt correspondant à des créances de Crédit Impôt Recherche (CIR) de 1,25 ME (745 kE au 1er semestre 2016), soit 886 kE au titre de Deinove et 367 kE au titre de Deinobiotics.

Situation financière

Le financement des frais opérationnels du 1er semestre 2017 a nécessité 4,1 ME (hors dotations aux amortissements), auxquels sont venus s'ajouter des investissements en équipements de laboratoire (loyers de crédit-bail inclus) pour 0,9 ME. De plus, le Groupe a perçu 0,5 ME à la suite de la cession de sa participation dans la société Carbios, et levé 1,2 ME par le biais de la ligne de financement en fonds propres signée en décembre 2014 avec Kepler Chevreux. A cela s'ajoute l'intégration des disponibilités de la filiale Deinobiotics pour un montant de 0,6 ME.

Au 30 juin 2017, la position financière nette du groupe s'élevait à +6,6 ME (+9,3 ME au 1er janvier 2017), soit une consommation nette de -2,7 ME sur le semestre...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 12/12/2017

Le groupe conserve une force de frappe conséquente pour des acquisitions...

Publié le 12/12/2017

Le 8ème Investor Summit organisé hier par Cegedim a été l'occasion pour Gilbert Dupont de faire un point sur la société, ses activités et son plan de...

Publié le 12/12/2017

"3M délivre une performance robuste en 2017 et est bien positionné pour construire sur cette dynamique en 2018, incluant une forte croissance organique et une amélioration de la rentabilité",…

Publié le 12/12/2017

Le projet d’OPA d’Atos sur Gemalto de 4,3 milliards d'euros est accueilli favorablement par le marché, l’acquéreur potentiel gagnant 5,02% à 130,85 euros et la cible 32,78% à 45 euros. Le…

Publié le 12/12/2017

La transaction ne va pas affaiblir le profil du groupe...

CONTENUS SPONSORISÉS