En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 742.38 PTS
-1.47 %
4 774.5
-0.62 %
SBF 120 PTS
3 769.59
-1.63 %
DAX PTS
10 622.07
-1.54 %
Dowjones PTS
24 423.26
+0.14 %
6 682.74
+1.05 %
1.135
+0.03 %

Crédit Suisse réduit à 17 euros sa valorisation d'Altice

| Boursier | 676 | Aucun vote sur cette news

Trop de questions en suspens....

Crédit Suisse réduit à 17 euros sa valorisation d'Altice

Le Crédit Suisse maintient un biais neutre sur Altice, après le plongeon de 20% du titre vendredi, dans le sillage de l'avertissement lancé par la société. L'objectif de cours a été révisé en baisse de 21 à 17 euros. Pour le bureau d'études, la conférence de présentation des résultats trimestriels a laissé beaucoup trop de questions sans réponse. La plupart concernaient l'activité aux États-Unis, mais ce n'est pas à cause de cette division que le titre a sombré en bourse. Au contraire, c'est plutôt la France qui a posé problème, avec une performance particulièrement faible. D'où la question fondamentale : peut-on gérer une affaire comme SFR en se focalisant essentiellement sur une réduction des coûts ? "Je pense que répondre à cette problématique est vitale pour comprendre les perspectives opérationnelles de long terme", estime l'analyste Jakob Bluestone.

Dans l'Hexagone, les interrogations se multiplient. Pourquoi est-ce que le revenu par abonné recule tellement dans le fixe ? Quelles sont les bases de comparaison et les effets de la restructuration ? Pourquoi les investissements dans la fibre ne vont-ils pas plus vite ? Pourquoi est-ce que le mobile ne bénéficie pas davantage de l'amélioration du réseau ? Altice peut-il continuer à faire croître ses prix ? Le Crédit Suisse est également déçu par la performance au Portugal, avec un revenu par abonné et une base qui ne décollent pas vraiment malgré le renforcement du réseau fibre. Finalement, ce sont les Etats-Unis qui fonctionnent le mieux, malgré le ralentissement de Suddenlink.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 10/12/2018

CS a des objectifs de croissance ambitieux dans l'industrie spatiale en Europe. Moltek serait un complément idéal aux activités de CS Space...

Publié le 10/12/2018

Communiqué de presse Paris La Défense, le 10 décembre 2018 Albioma cède son activité de méthanisation en France à Evergaz   Biométhanisation Partenaires, société…

Publié le 10/12/2018

ADLPartner Société anonyme à directoire et conseil de surveillance au capital de 6 478 836 euros 3, avenue de Chartres 60500 - CHANTILLY 393 376 801 R.C.S.…

Publié le 10/12/2018

Global Ecopower a affiché des résultats semestriels en progression. Ainsi, le groupe a fait état d’un résultat net, part du groupe de 2,024 millions d'euros au premier semestre, contre -0,659…

Publié le 10/12/2018

Compagnie des Alpes vient de lever le voile sur ses résultats 2107/2018. Ainsi, l’exploitant de domaines skiables et de parcs à thèmes a publié un résultat net part du groupe en hausse de plus…