En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 754.08 PTS
-0.95 %
4 772.5
-0.42 %
SBF 120 PTS
3 776.40
-0.94 %
DAX PTS
10 740.89
-0.29 %
Dowjones PTS
23 805.22
+0.90 %
6 520.33
+1.12 %
1.137
+0.19 %

Crédit Suisse pas très optimiste sur Renault et PSA

| Boursier | 521 | Aucun vote sur cette news

Initiations de couverture sans grande conviction

Crédit Suisse pas très optimiste sur Renault et PSA
Credits Boursier.com

Dans une étude sectorielle sur les constructeurs automobiles européens publiée ce mercredi, l'équipe d'analystes de Crédit Suisse démarre le suivi de Renault et Peugeot avec une opinion "sous-performance" pour le premier et une recommandation "neutre" pour le deuxième. Le broker, qui vise 88 euros sur la firme au losange, souligne la dégradation du momentum dont souffre Renault actuellement. Selon lui, cette détérioration est à mettre en perspective avec un levier opérationnel déficient, avec l'arrivée à maturité de la gamme du groupe de Carlos Ghosn et avec des perspectives moins favorables pour Nissan. "Même si, d'une manière générale, nous sommes positifs sur le compartiment automobile, Renault est l'action la moins attractive de notre échantillon de couverture", souligne Crédit Suisse.

En ce qui concerne Peugeot, dont la valorisation cible est fixée à 22,50 euros, le broker helvétique parle d'un couple potentiel/risque peu attractif : "sur la base du PER instantané, Peugeot est le titre le plus onéreux de notre univers", argumente-t-il. Crédit Suisse reconnaît que la revalorisation de ces quatre dernières années est justifiée au regard de l'amélioration de la situation financière et du cycle porteur qui attend la gamme de véhicules ces prochaines années. Pour autant, le courtier redoute que la concurrence de Volkswagen vienne faire de l'ombre au constructeur sochalien prochainement. Crédit Suisse craint également le ralentissement général du marché chinois, lequel pourrait contrecarrer les perspectives de redressement de PSA sur ce débouché stratégique.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/12/2018

Tikehau Capital et Bpifrance entrent au capital de GreenYellow, via une augmentation de capital de 150 ME...

Publié le 18/12/2018

 Conformément à la réglementation applicable, DERICHEBOURG déclare avoir effectué les opérations d'achat d'actions suivantes dans les conditions de l'article 5 §2…

Publié le 18/12/2018

La nouvelle saison de Life is Strange associe Square Enix External Studios et l'équipe de Dontnod Entertainment...

Publié le 18/12/2018

      Paris, le 18 décembre 2018   Natixis confirme ses ambitions stratégiques et le paiement d'un dividende exceptionnel de 1,5 MdEUR en dépit d'éléments…