5 134.15 PTS
+0.37 %
5 126.50
+0.24 %
SBF 120 PTS
4 089.38
+0.00 %
DAX PTS
12 174.30
+0.00 %
Dowjones PTS
21 812.09
-0.40 %
5 851.78
+0.00 %
Nikkei PTS
19 353.77
-0.42 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Crédit Suisse abaisse son objectif à 44 euros sur Total

| Boursier | 379 | Aucun vote sur cette news

L'analyste préfère BP, RD Shell et Galp...

Crédit Suisse abaisse son objectif à 44 euros sur Total
Credits Reuters

Les résultats des majors pétrolières ont apporté un certain nombre d'enseignements à l'issue du premier semestre 2017, que le Crédit Suisse a tenté de synthétiser en mettant à jour ses anticipations sur les principaux dossiers européens. "Alors que les entreprises du secteur font des progrès et que les marchés pétroliers se rééquilibrent, ces derniers prennent plus de temps que prévu pour absorber les excès de stocks, ce qui nous a conduit à réduire nos projections de court et de moyen terme récemment", rappelle le bureau d'études, qui profite de sa recherche du jour pour ajuster ses attentes des évolutions récentes du change. De ce point de vue, le renforcement de l'euro contre le dollar est défavorable aux entreprises qui versent un coupon en euros alors qu'elles publient leurs comptes en dollar (Eni, Total, Repsol). Les trois dossiers préférés du bureau d'études actuellement sont Royal Dutch Shell, Galp et British Petroleum. L'analyste a également abaissé sa recommandation sur ENI de "surperformance" à neutre, et celle de Repsol de neutre à "sousperformance", pour des questions de valorisation.

Total, objectif 44 euros

Sur la major française Total, la recommandation reste neutre, mais l'objectif de cours est ajusté en baisse, de 47,50 à 44 euros. Le spécialiste juge que les résultats trimestriels de Total étaient solides, mais se montre un peu déçu par la présentation qui a suivi, qui n'a pas apporté de relief particulier. Mais le Crédit Suisse ne veut pas aller trop vite en besogne, car le second trimestre est traditionnellement plutôt creux en matière d'annonces stratégiques. La retenue du management est peut-être aussi expliquée par la journée stratégique organisée à Londres le 25 septembre prochain, suivie par une visite de terrain de deux jours en Russie, qui pourrait réserver quelques surprises. Le 24 juillet dernier, le bureau d'études avait réduit ses anticipations pour les cours pétroliers, en ciblant désormais un baril WTI à 48 dollars de moyenne au second semestre 2017 et au premier semestre 2018, avant une remontée autour des 55 dollars au second semestre de l'année prochaine. La projection de long terme sur le brut léger américain ressort désormais à 57,50 dollars.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 22/08/2017

Les perspectives de moyen terme sont en danger...

Publié le 04/05/2017

L'analyste reste neutre sur le dossier...

Publié le 14/03/2017

La génération de FCF ne devrait pas décevoir, selon l'analyste...

Publié le 19/01/2017

L'analyste reste positif en anticipant un bon millésime 2017...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/08/2017

La Bourse de Paris a terminé en légère baisse et en manque d’initiatives à la veille du début du symposium de Jackson Hole (réunion de grands banquiers centraux mondiaux).

Publié le 24/08/2017

L'indice du climat des affaires en France en août est ressorti à 109, vient d'indiquer l'Insee, au plus haut depuis avril 2011. Il était de 108 en juillet.source : AOF

Publié le 24/08/2017

Sika a acquis le fabricant turc d'enduit et d'adhésifs ABC Sealants. Cette opération permet au groupe suisse de renforcer ses positions en Turquie mais aussi de mettre en place un "hub" de…

Publié le 24/08/2017

LafargeHolcim pourrait réagir aujourd'hui en Bourse à la publication des résultats semestriels de son concurrent CRH. Le groupe irlandais a fait état d'une hausse de 27% de son bénéfice…

CONTENUS SPONSORISÉS