En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 406.05 PTS
-0.06 %
5 411.50
+0.05 %
SBF 120 PTS
4 334.90
+0.03 %
DAX PTS
12 571.27
+0.08 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
+0.00 %
Nikkei PTS
22 697.36
+0.44 %

Coil : sous tension

| Boursier | 237 | Aucun vote sur cette news

Coil publie un CA au 1er semestre 2017 de 14,4 ME...

Coil : sous tension
Credits Reuters

Coil perd plus de 7% à 13,30 euros ce vendredi, après avoir publié un CA au 1er semestre 2017 de 14,4 ME. Les ventes du deuxième trimestre 2017 se comparent à une base de référence élevée puisque le deuxième trimestre 2016 était en croissance de 36,2%. De surcroît, des éléments exogènes ont pesé temporairement sur les activités de la période.

Dans un contexte de volatilité du prix de l'aluminium, les ventes de services d'anodisation ont été principalement freinées par l'attentisme des distributeurs qui ont ajusté leurs stocks de métal au cours de la période. Ce phénomène ponctuel et récurrent, amplifié par un effet de base défavorable, a masqué la bonne tenue des ventes sur les nouveaux marchés industriels, notamment dans le domaine des panneaux composites en aluminium.
En conséquence, les services d'anodisation (6.361 KE au deuxième trimestre 2017) sont en retrait de 15,2% sur un an mais relativement stables par rapport au premier trimestre de l'exercice (-0,5%).

"Suite à cette publication et à la révision en baisse de nos estimations, notre objectif de cours passe de 27 à 14 euros précédemment" commente Portzamparc qui reste à "conserver" en attendant une meilleure visibilité.

Aboutissement d'un cycle d'investissement important en Allemagne

Sur le plan industriel, Coil a mis à profit la période pour finaliser l'installation de sa nouvelle ligne d'anodisation en continu sur son site ultramoderne de Bernburg en Allemagne.

Depuis juillet, des premiers tests de production sont en cours de réalisation afin de valider la qualité, la productivité et la fiabilité de la ligne. Ils portent d'ores et déjà sur les matériaux anodisés naturels, avant de s'étendre en septembre à la production anodisée colorée. L'objectif est de rendre cette ligne opérationnelle 5 jours sur 7, 24 h sur 24 à compter du quatrième trimestre 2017.

L'entrée en production de cette nouvelle ligne conduira Coil à accroître ses capacités de production jusqu'à 15.000 tonnes par an, en complément des 50.000 tonnes de capacité actuelle représentées par les cinq autres lignes existantes en Belgique et en Allemagne. Dotée des meilleurs standards technologiques tout en respectant des normes environnementales exigeantes, cette ligne contribuera à satisfaire la demande croissante et durable de métal épais pour les marchés architecturaux. Elle permettra notamment de traiter en continu des bobines d'aluminium jusqu'à 2 m. de large et 3 mm d'épaisseur dans une vaste gamme de finitions et de couleurs.

Perspectives

Coil devrait afficher une rentabilité solide au premier semestre 2017 malgré le retrait conjoncturel de ses ventes sur la période.
Pour le second semestre, Coil anticipe une amélioratio progressive de ses ventes en dépit d'un effet de base défavorable qui devrait continuer de peser au troisième trimestre. Confortée par l'amélioration des conditions de marché, cette tendance prend appui sur les perspectives durablement positives dans les activités de sous-traitance et se matérialise par une meilleure tenue des prises de commandes depuis la fin juin 2017.

Parallèlement, Coil achèvera son important cycle d'investissement avec non seulement l'entrée en production effective de sa nouvelle ligne d'anodisation en continu en Allemagne, mais aussi l'installation au quatrième trimestre 2017 d'une nouvelle génération de ligne d'anodisation par lots en Belgique.

Ces investissements majeurs contribueront à apporter une capacité de production disponible importante, flexible et à la pointe de l'innovation pour soutenir dans la durée la croissance de Coil et valoriser au mieux le potentiel de ses marchés. Prochain rendez-vous : Résultats du 1er semestre 2017, le 3 octobre 2017 après Bourse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/07/2018

Casino a convaincu les marchés ce matin, avec un deuxième trimestre meilleur qu'attendu

Publié le 17/07/2018

A l’occasion du salon aéronautique de Farnborough (jour 2), Airbus annonce la signature d’un protocole d’accord portant sur la commande de 25 avions A321neo et 75 appareils A320neo. Le nom du…

Publié le 17/07/2018

Telenor perd 2,36% à 159,55 couronnes norvégiennes, et signe la plus forte baisse de l'indice OBX d'Oslo. L'opérateur télécoms a pourtant dévoilé des comptes de retour dans le vert, de plus de…

Publié le 17/07/2018

Airbus continue à écouler ses A320 lors du salon de Farnborough...

Publié le 17/07/2018

Le loueur chinois ICBC Leasing aurait financé l'essentiel d'une commande provisoire de 80 avions A320neo, selon les informations de Reuters. Hier, Airbus avait fait part d’un protocole d'accord…