5 256.18 PTS
-
5 252.0
-
SBF 120 PTS
4 213.66
-
DAX PTS
12 385.60
-
Dowjones PTS
25 219.38
+0.08 %
6 770.66
+0.00 %
Nikkei PTS
21 961.32
-0.85 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Carrefour, un plan "pragmatique et plausible", selon UBS

| Boursier | 515 | Aucun vote sur cette news

L'analyste est repassé à l'achat ce matin, en visant 24 euros...

Carrefour, un plan "pragmatique et plausible", selon UBS
Credits Reuters

UBS repart à l'offensive sur Carrefour, en relevant sa recommandation à l'achat et en portant son objectif de cours de 16,50 à 24 euros. Pour Daniel Ekstein, qui suit le dossier pour la banque suisse, le plan Carrefour 2022 annoncé en janvier est "pragmatique et plausible", en ce qu'il vise à revenir aux fondamentaux de la distribution, à savoir l'utilisation de la taille critique pour réduire les prix, générer des économies, améliorer la gestion des stocks et appliquer une stricte discipline dans l'utilisation du capital.

Pour réussir son pari, le nouveau PDG Alexandre Bompard va pouvoir s'appuyer sur des leviers internes qui vont lui permettre d'abaisser les prix tout en protégeant les marges et le cash-flow. Le spécialiste estime que cette stratégie mérite des multiples de valorisation plus élevés. Le timing joue en faveur du distributeur, aussi bien au niveau réglementaire que macroéconomique. Le dossier va aussi bénéficier de l'un des multiples les plus faibles en matière de valorisation sur chiffre d'affaires du secteur et d'un consensus qui n'attend pas grand-chose, créant un bon rapport risque / potentiel.

Pour réussir son redressement, Carrefour va devoir régler le problème de ses hypermarchés en France, qui représentent la moitié de ses revenus. La perte de parts de marché face Leclerc est avant tout une question de perception de prix, car le groupe rivalise avec son concurrent au niveau des produits frais, de l'environnement de ses magasins et du service client. En réalité, la perception qu'ont les consommateurs des prix de Carrefour est pire que la réalité. Combler l'écart est cependant une tâche difficile, mais UBS pense qu'elle est réalisable, notamment avec la stratégie du management de renforcer la proportion des produits en marques propres.

Malgré le ralliement d'UBS, un tiers seulement des 30 analystes qui suivent le dossier ont une recommandation positive actuellement. Mais les meilleures opportunités apparaissent souvent avant que le courant majoritaire ne réagisse.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/02/2018

  Démission de Madame Nicole LOWE de son mandat d'administrateur   Suresnes - 19 février 2018 Madame Nicole Tinkham LOWE, qui travaillait à la direction…

Publié le 19/02/2018

Biocorp reprend la main sur ses systèmes Newseal et Carpseal

Publié le 19/02/2018

Le nouveau design de référence IoT basse consommation s'inscrit dans la stratégie de Kerlink d'accompagner les fabricants d'équipements, les fabricants d'objets électroniques et...

Publié le 19/02/2018

Gaussin Manugistique a signé deux contrats avec le Groupe Bolloré...

Publié le 19/02/2018

BURELLE SA Siège social : 19 boulevard Jules Carteret 69007 LYON Société anonyme au capital social de 27 799 725…

CONTENUS SPONSORISÉS