5 114.15 PTS
+0.00 %
5 104.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 088.40
+0.00 %
DAX PTS
12 165.19
+0.00 %
Dowjones PTS
21 674.51
-0.35 %
5 790.91
-0.09 %
Nikkei PTS
19 449.08
-0.11 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Carrefour, un peu tôt pour y revenir, selon Bernstein

| Boursier | 809 | Aucun vote sur cette news

L'analyste pense que les problèmes peuvent être réglés, même s'ils ne sont pas forcément ceux que pensent les investisseurs...

Carrefour, un peu tôt pour y revenir, selon Bernstein
Credits Reuters

"C'est quoi le problème avec Carrefour ?" Cette question, c'est Bruno Monteyne, l'analyste spécialisé dans la distribution de Bernstein qui la pose ce matin. Il faut dire que le parcours boursier du titre est particulièrement médiocre, même depuis l'annonce de l'arrivée d'Alexandre Bompard aux commandes, lui qui est perçu comme une sorte de messie pour l'avenir du distributeur. Depuis l'officialisation de son arrivée début juin, l'action a perdu 10,5% pour se positionner à 10,70 euros.

Pour Monteyne, les investisseurs en ont assez du cocktail "mauvais format, pas de cash-flow, baisses de prix sans fin pour stopper l'érosion des parts de marché". L'analyste explique que les problèmes de Carrefour sont mal compris. Les pertes de parts de marché sont exacerbées par un sous-dimensionnement énorme de l'activité marchande alimentaire en ligne par rapport à la concurrence (1/6ème de celle de Leclerc par exemple) et par des acquisitions mal-pensées et des réorganisations perpétuelles. Enfin, l'évolution des prix est évidemment importante, mais le benchmark du secteur ne doit pas être Leclerc, mais l'inflation globale, estime l'analyste. Par ailleurs, la faible génération de liquidités s'explique par la stratégie du management de croissance à n'importe quel coût, des magasins trop grands pour l'alimentaire premium et par l'incapacité du distributeur à stopper ses pertes quand il commet des erreurs.

Des réponses attendues

Bernstein pense que ces problèmes sont réglables. "Se concentrer sur les baisses de prix est une erreur et ne résoudra en rien le problème de la taille des opérations alimentaires sur Internet ou les problèmes auto-infligés du réseau", précise l'analyste, avant de rappeler que la distribution en ligne n'est pas de la magie et que le nouveau CEO a l'expérience de ce genre de défi. Le bureau d'études ajuste en baisse son objectif de cours à 23,50 euros, en restant à performance de marché sur le dossier, même si la valorisation apparaît intéressante actuellement. Avant d'adopter une opinion plus agressive, il faudra des signes tangibles d'amélioration des résultats ou un retour du titre sous les 20 euros. Pour l'instant, Bruno Monteyne préfère attendre les ajustements inévitables qui auront lieu et l'annonce des projets d'Alexandre Bompard, qui prendront du temps à être dévoilés. Si les bonnes décisions sont prises au niveau de la direction, la valorisation par la somme des parties pourrait rapidement se déplacer dans la zone des 29,50 euros, ce qui offrirait un beau potentiel au titre. Mais d'ici là...

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS*

en Chèques-Cadeaux !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 31 août 2017

CODE OFFRE : ETE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, joignez le coupon ou saisissiez le code offre : ETE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 05/02/2016

L'analyste relève cependant sa recommandation...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/08/2017

Cela laisse 1% de hausse sur la semaine pour l'indice parisien

Publié le 18/08/2017

Aucune publication d'importance n'est attenduesource : AOF

Publié le 18/08/2017

Le 18 août 2017    Information mensuelle relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social   Article 223-16 du Règlement Général de…

CONTENUS SPONSORISÉS