5 390.72 PTS
-1.10 %
5 374.50
-1.26 %
SBF 120 PTS
4 315.91
-1.18 %
DAX PTS
12 656.93
-1.38 %
Dowjones PTS
24 987.47
+0.00 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

Bryan Garnier réduit de 33% sa valorisation d'Altice, qui souffre toujours

| Boursier | 561 | 4 par 1 internautes

Le titre coule à pic depuis le début du mois...

Bryan Garnier réduit de 33% sa valorisation d'Altice, qui souffre toujours
Credits Numericable SFR

Bryan Garnier rejoint ce matin la longue liste des analystes qui ont révisé en baisse leur valorisation d'Altice, dont le parcours boursier a tout du chemin de croix depuis le début du mois de novembre. Le bureau d'études ramène de 22,80 à 15,20 euros son objectif, ce qui ne l'empêche pas de rester acheteur d'un titre qui ne cotait plus que 8,90 euros hier soir. Ce matin, après une petite tentative de rebond à l'ouverture, la tendance reste pesante (-1,8% à 9h06) "Je pense que la récente chute de l'action est principalement causée par une perte de confiance dans la capacité d'Altice à redresser ses opérations en France, un problème qui à mon sens ne vient pas tant de la stratégie que de son exécution, ce qui aboutit à générer des tensions accrus sur la structure capitalistique du groupe", explique l'analyste, qui pense que le timing du redressement dans l'hexagone est rendu incertain par le départ de Michel Combes. "Je crois que la solution est dans un bon management opérationnel, pas dans un changement radical de stratégie", poursuit-il. Le spécialiste reconnaît par ailleurs que l'endettement du groupe est un problème, mais même en cas de forte tension en France, la génération de liquidités devrait se maintenir autour de 2 MdsE à partir de 2019, analyste-t-il. Il pense que compte tenu de la valorisation actuelle, le ratio risque potentiel est intéressant.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 4
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

Orange Fab US, en partenariat avec plusieurs investisseurs de premier plan dont Cathay Innovation, Iris Capital, Michelin Ventures, Total Energy Ventures et Homebrew, lance Fab Connect(ai). Il s'agit…

Publié le 19/06/2018

Alstom a signé un contrat de près de 100 millions d'euros avec VGF (Stadtwerke Verkehrsgesellschaft Frankfurt am Main), l'opérateur des transports de Francfort, en Allemagne. L’accord porte sur…

Publié le 19/06/2018

Donald Trump a déclaré au patron d'Apple Tim Cook que les iPhones assemblés en Chine seraient exonérés des droits de douane sur les produits chinois, révèle Reuters citant le New York Times.…

Publié le 19/06/2018

Il faudra patienter, au maximum, jusqu'au 23 juillet pour connaitre la position de la Commission européenne sur le projet d'acquisition de Gemalto par...

Publié le 19/06/2018

STMicroelectronics est une des principales victimes parisiennes du regain de tensions commerciales entre la Chine et les Etats-Unis...