En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 173.05 PTS
+1.53 %
5 178.50
+1.66 %
SBF 120 PTS
4 141.15
+1.67 %
DAX PTS
11 776.55
+1.40 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+2.94 %
1.157
+0.02 %

Berenberg réduit son objectif sur Publicis mais positive

| Boursier | 323 | Aucun vote sur cette news

Le groupe souffre d'une décote de 30% sur le rival WPP. C'est excessif, selon l'analyste.

Berenberg réduit son objectif sur Publicis mais positive
Credits Jacky Naegelen / Reuters

Sur le dossier Publicis, Berenberg préfère voir la bouteille à moitié pleine. Le bureau d'études a réduit ce matin de 79 à 73 euros son objectif de cours sur le dossier, mais conserve une recommandation à l'achat. En effet, si les chiffres du troisième trimestre étaient décevants, ils ont malgré tout marqué une amélioration par rapport à la période précédente. Dans la mesure où les craintes du marché étaient focalisées sur les États-Unis, le bureau d'études trouve intéressant le décollage de la croissance organique outre-Atlantique entre le second et le troisième trimestre. "C'est important parce qu'historiquement, c'est l'un des territoires où Publicis réalise ses meilleures marges, et aussi la source des plus grosses déceptions des dernières années", commente l'analyste Sarah Simons. Elle trouve que le marché est trop dur avec le groupe, car il semble considérer que les gains du programme d'économies ne seront ni ajoutés au bénéfice, ni réinvestis. Pour la spécialiste, c'est une vision trop pessimiste. Et si elle reconnaît que la spirale négative n'est pas forcément finie, elle attire aussi l'attention sur le fait que Publicis souffre d'une décote de 30% sur WPP, alors que sa croissance est plus forte.

Publicis est la seconde plus mauvaise performance du CAC40 en 2017, avec une baisse de -14,6% quand l'indice gagne 13,2%. L'objectif moyen ressort à 70,33 euros sur la base des cibles de 21 analystes. Mais les bureaux d'études gardent espoir puisqu'ils sont 63% à recommander l'achat.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/10/2018

L'opération de Thales devrait être réalisée peu de temps après l'obtention de toutes les Autorisations Règlementaires, ce qui est envisagé au 1er trimestre 2019.

Publié le 16/10/2018

La box Noviacare by Pharmagest est associée à des capteurs dont l'objectif est d'accompagner le senior dans son quotidien et de détecter les situations à risque éventuelles...

Publié le 16/10/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/10/2018

Le tronçon complet de la L2 Nord sera mis en circulation le 25 octobre...

Publié le 16/10/2018

Stanislas de Gramont a réalisé l'essentiel de sa carrière chez Danone où il a exercé différentes fonctions de direction générale...