En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

Barclays réduit de 29 à 26 euros son objectif sur TechnipFMC

| Boursier | 484 | Aucun vote sur cette news

Le bureau d'études préfère Subsea 7...

Barclays réduit de 29 à 26 euros son objectif sur TechnipFMC
Credits TechnipFMC

Avec les valorisations plancher atteintes par certains dossiers, revenir sur le secteur des services pétroliers en général et le segment subsea en particulier démange certains gérants. Ils restent globalement réticents au motif qu'il ne faut jamais essayer de rattraper un couteau qui tombe, comme l'affirme le célèbre adage boursier. Mais le pire est passé, estime ce matin le duo d'analystes de Barclays spécialisé dans le secteur. Ou plutôt paraît être passé, puisque Mick Pickup et Vladimir Sergievskiy emploient encore le conditionnel. Ils entrevoient en tout cas des "signes de vie", qui ne sont pas pour autant synonymes de "qualité de vie". "Les projets à venir sont plus petits, toujours soumis à la nervosité des compagnies pétrolières et seront très concurrentiels", alors que les gros sous-traitants du secteur ont d'ores et déjà réagi en taillant dans leurs coûts. Le principal problème est que les contrats qui seront attribués prochainement ne commenceront à rapporter qu'à partir de 2019 ou 2020, ce qui signifie que les résultats resteront sous pression dans l'intervalle.

Le nouveau dossier préféré de l'analyste est Subsea 7, qui bénéficie depuis ce matin d'un conseil "surpondérer" contre "neutre" jusque-là, avec un objectif relevé de 140 à 145 euros. La valorisation inférieure à 5 fois l'Ebitda attendu en 2018 donne un certain matelas de sécurité, estime Barclays, notamment pour franchir le trou d'air des commandes. Saipem, dégradé à "souspondérer" (objectif de 3,90 à 3,80 euros), devient le dossier que les analystes apprécient le moins dans le secteur. Le transalpin souffre sur ses autres métiers et le consensus paraît toujours trop optimiste aux yeux du bureau d'études.

Concernant TechnipFMC, l'avis reste "neutre", même si l'objectif de cours de 26 euros (revu par rapport à 29 euros) est significativement plus élevé que les niveaux actuels, qui dépriment au plus bas. "Le nouveau modèle de TechnipFMC lui permet de se positionner sur tous les projets offshore, avec une offre intégrée lui permettant de se démarquer et de proposer des économies à ses clients", avancent les analystes. Avec les efforts sur les coûts accomplis dans le cadre de la fusion, le groupe semble avoir les capacités de voir venir. Mais ce qui freine Barclays, c'est que le marché risque d'aller voir ailleurs alors que les gros projets onshore ont déjà porté leurs fruits et que le dossier se paie toujours avec une prime copieuse de 50% sur les comparables européens. Il faudra donc encore faire preuve de patience sur le titre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.