5 241.66 PTS
+0.00 %
5 261.00
+0.58 %
SBF 120 PTS
4 192.26
+0.00 %
DAX PTS
12 569.17
+0.06 %
Dowjones PTS
22 412.59
+0.19 %
5 973.60
-0.29 %
Nikkei PTS
20 454.48
+0.71 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Barclays réduit de 29 à 26 euros son objectif sur TechnipFMC

| Boursier | 312 | Aucun vote sur cette news

Le bureau d'études préfère Subsea 7...

Barclays réduit de 29 à 26 euros son objectif sur TechnipFMC
Credits TechnipFMC

Avec les valorisations plancher atteintes par certains dossiers, revenir sur le secteur des services pétroliers en général et le segment subsea en particulier démange certains gérants. Ils restent globalement réticents au motif qu'il ne faut jamais essayer de rattraper un couteau qui tombe, comme l'affirme le célèbre adage boursier. Mais le pire est passé, estime ce matin le duo d'analystes de Barclays spécialisé dans le secteur. Ou plutôt paraît être passé, puisque Mick Pickup et Vladimir Sergievskiy emploient encore le conditionnel. Ils entrevoient en tout cas des "signes de vie", qui ne sont pas pour autant synonymes de "qualité de vie". "Les projets à venir sont plus petits, toujours soumis à la nervosité des compagnies pétrolières et seront très concurrentiels", alors que les gros sous-traitants du secteur ont d'ores et déjà réagi en taillant dans leurs coûts. Le principal problème est que les contrats qui seront attribués prochainement ne commenceront à rapporter qu'à partir de 2019 ou 2020, ce qui signifie que les résultats resteront sous pression dans l'intervalle.

Le nouveau dossier préféré de l'analyste est Subsea 7, qui bénéficie depuis ce matin d'un conseil "surpondérer" contre "neutre" jusque-là, avec un objectif relevé de 140 à 145 euros. La valorisation inférieure à 5 fois l'Ebitda attendu en 2018 donne un certain matelas de sécurité, estime Barclays, notamment pour franchir le trou d'air des commandes. Saipem, dégradé à "souspondérer" (objectif de 3,90 à 3,80 euros), devient le dossier que les analystes apprécient le moins dans le secteur. Le transalpin souffre sur ses autres métiers et le consensus paraît toujours trop optimiste aux yeux du bureau d'études.

Concernant TechnipFMC, l'avis reste "neutre", même si l'objectif de cours de 26 euros (revu par rapport à 29 euros) est significativement plus élevé que les niveaux actuels, qui dépriment au plus bas. "Le nouveau modèle de TechnipFMC lui permet de se positionner sur tous les projets offshore, avec une offre intégrée lui permettant de se démarquer et de proposer des économies à ses clients", avancent les analystes. Avec les efforts sur les coûts accomplis dans le cadre de la fusion, le groupe semble avoir les capacités de voir venir. Mais ce qui freine Barclays, c'est que le marché risque d'aller voir ailleurs alors que les gros projets onshore ont déjà porté leurs fruits et que le dossier se paie toujours avec une prime copieuse de 50% sur les comparables européens. Il faudra donc encore faire preuve de patience sur le titre.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 15 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

SUR LE MÊME SUJET
Publié le 11/09/2017

Un modèle à réinventer...

Publié le 19/02/2016

Manque de visibilité...

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/09/2017

Le résultat net semestriel d'Adomos s'établit à 1,71 million d'euros en progression de 112%.

Publié le 20/09/2017

"Nous sommes très satisfaits des avancées d'Abivax au cours de ce 1er semestre 2017"...

Publié le 20/09/2017

Rencontres sectorielles au menu...

Publié le 20/09/2017

Le résultat net ressort à 7,1 ME, soit 4,1% du chiffre d'affaires (12,9 ME en 2016)...

Publié le 20/09/2017

La première phase de déploiement aura lieu en Norvège au second semestre 2017, dans près de 110 magasins...

CONTENUS SPONSORISÉS