En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 447.44 PTS
+0.00 %
5 439.50
-0.15 %
SBF 120 PTS
4 358.59
+0.00 %
DAX PTS
12 765.94
-
Dowjones PTS
25 199.29
+0.32 %
7 390.13
+0.00 %
Nikkei PTS
22 826.19
+0.14 %

Barclays a des arguments en faveur d'EDF

| Boursier | 339 | 5 par 1 internautes

Le bureau d'études pense que l'énergéticien pourrait rencontrer un contexte un peu plus favorable prochainement...

Barclays a des arguments en faveur d'EDF
Credits EDF Thierry Mouret

Barclays a légèrement relevé de 11,60 à 12,30 euros son objectif de cours sur EDF, qu'il recommande à ses clients de "surpondérer" malgré une hausse de 40% depuis la fin de la recapitalisation en avril, alors que le secteur n'a dans le même temps gagné que 5,2%. Le rebond a été nourri par l'amélioration du bilan, l'arrivée aux affaires d'un nouveau gouvernement en France et les discussions en cours à Bruxelles sur la réforme du marché des quotas d'émission, estime l'analyste Catherine Hubert-Dorel. Mais il pourrait se poursuivre, selon la spécialiste, car les multiples de valorisation restent intéressants par rapport aux comparables, même en appliquant des anticipations conservatrices sur l'évolution cours de l'énergie.

Parmi les prochains catalyseurs, figure en premier lieu la réforme de la loi sur l'énergie sur laquelle planchent les autorités françaises. Une première mouture devrait être rendue publique dans les trois à six prochains mois. Cela ne signifie pas pour autant que l'évolution sera facile, car le calendrier de réduction de la part nucléaire dans le mix énergétique et l'accroissement de la part des énergies renouvelables risquent de mettre le système sous tension. Malgré tout, le nouveau plan climat en cours d'élaboration, qui devrait faire une part plus belle à la réduction des émissions polluantes, pourrait être un peu plus favorable à l'énergéticien français, estime Catherine Hubert-Dorel. En outre, EDF sera sans doute le grand bénéficiaire européen du projet communautaire sur les quotas d'émissions, qui devrait avoir un effet bénéfique sur les prix. Le Français tire actuellement 97% de sa production du nucléaire et de l'hydraulique, ce qui lui confère une place de choix. Dans le scénario central de Barclays, un prix de 20 euros la tonne à l'horizon 2019/2020, l'impact positif sur l'Ebitda annuel du groupe sera de 900 millions d'euros, soit 1,90 euro environ par action.

Les avis sont toujours très partagés sur le dossier du côté des bureaux d'études. L'objectif de cours moyen ressort ainsi à 9,82 euros, alors que le titre cote 10,43 euros actuellement. Sur 22 analystes, 36% sont positifs, 41% neutres et 23% négatifs.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 5
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/07/2018

Dans le cadre de la procédure de redressement judiciaire de Rougier Afrique International...

Publié le 19/07/2018

Alstom a enregistré, au premier trimestre 2018/2019 clos fin juin, 2,6 milliards d’euros de commandes, en croissance de 38% (+42% à périmètre et taux de change constants). A 35,5 milliards…

Publié le 19/07/2018

Publicis a enregistré une baisse organique de ses revenus de 2,1% au deuxième trimestre, à 2,198 milliards d'euros. Son activité avait progressé de 1,6% au premier trimestre. Le groupe incrimine…