5 319.17 PTS
-0.32 %
5 307.50
-0.41 %
SBF 120 PTS
4 234.88
-0.39 %
DAX PTS
12 993.73
-0.41 %
Dowjones PTS
23 358.24
-0.43 %
6 314.51
-0.39 %
Nikkei PTS
22 396.80
-
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Air France KLM n'a pas encore atteint son altitude de croisière, selon Natixis

| Boursier | 180 | 3 par 1 internautes

Le bureau d'études a démarré le suivi à l'achat en visant 16 euros...

Air France KLM n'a pas encore atteint son altitude de croisière, selon Natixis
Credits Air France

Malgré la hausse affichée par le titre Air France KLM depuis plusieurs trimestres, il reste du potentiel boursier, estime le bureau d'études Natixis, qui a démarré le suivi du dossier sur une recommandation à l'achat et un objectif de cours de 16 euros, qui laisse encore de la marge haussière (le titre cote 11 euros le 15 novembre). L'équipe de recherche juge que certains atouts de moyen terme ne sont pas encore valorisés par le marché, à savoir l'exposition à l'Amérique latine et à l'Afrique, le développement de Joon et Transavia et par-dessus tout la division maintenance.

Si les deux premiers leviers sont assez consensuels, il est intéressant de se pencher sur le troisième, méconnu. Pour l'analyste Kathleen Gailliot, la division "MRO" est le "joyau de la couronne", un clin d'oeil au logo de KLM. Air France Industries KLM Engineering & Maintenance atténue la cyclicité de l'activité et dispose d'une visibilité record avec 5 ans d'activité en carnet, sur un segment qui ne cesse de croître et dont la rentabilité est solide. En 2016, cette division n'a représenté que 7% du chiffre d'affaires du groupe, mais 23% de son résultat opérationnel. L'analyste valorise la division en "standalone" 6,3 milliards d'euros, soit le tiers de la valeur d'entreprise actuelle.

La valorisation de 16 euros repose sur les multiples historiques de VE/EBITDAR et la méthode DCF. A titre indicatif, Natixis a aussi publié une somme des parties, car le bureau d'études la juge très révélatrice de la sous-valorisation chronique dont pâtit le dossier. Dans les cours actuels, il souligne que le marché attribue une valeur négative à tous les actifs incorporels du groupe, c'est-à-dire la marque, la coentreprise transatlantique et le système d'information, alors qu'ils représentent entre 10 et 20% de la valeur d'entreprise des compagnies concurrentes.

 ■

Les informations et conseils rédigés par la rédaction de Boursier.com sont réalisés à partir des meilleures sources, même si la société Boursier.com ne peut en garantir l'exhaustivité ni la fiabilité. Ces contenus n'ont aucune valeur contractuelle et ne constituent en aucun cas une offre de vente ou une sollicitation d'achat de valeurs mobilières ou d'instruments financiers. La responsabilité de la société Boursier.com et/ou de ses dirigeants et salariés ne saurait être engagée en cas d'erreur, d'omission ou d'investissement inopportun.

Votez pour cet article
1 avis
Note moyenne : 3
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE BOURSE DU MOMENT

Jusqu'à
1000 € OFFERTS

sur vos frais de courtage !*

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 30 novembre 2017

CODE OFFRE : RENTREE17

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : RENTREE17 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/11/2017

Gennevilliers, le 17 novembre 2017, Communiqué de presse Réalisation définitive de la fusion-absorption par Prologue de sa filiale Imecom…

Publié le 17/11/2017

Les fluctuations d'activité rencontrées par le fret ferroviaire n'ont pour l'instant pas d'impact sur l'activité de la société...

Publié le 17/11/2017

L'actuel Directeur Général d'EuropaCorp Television, Thomas Anargyros, s'est porté acquéreur. La transaction ne comprend pas Taken...

Publié le 17/11/2017

Le centre, situé à proximité de la gare Montparnasse, dégage un loyer annuel de 690 kE...

Publié le 17/11/2017

Une stratégie de réorganisation structurelle dont la finalisation demeure sujette à l'approbation de l'extension des agréments de sa filiale de gestion monégasque par les autorités…

CONTENUS SPONSORISÉS