5 495.96 PTS
-0.32 %
5 500.5
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 395.55
-0.24 %
DAX PTS
13 221.89
-0.18 %
Dowjones PTS
25 792.86
-0.04 %
6 737.14
+0.00 %
Nikkei PTS
23 868.34
-0.35 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

Le populisme et la démocratie ?

| OPCVM 360 | 47 | Aucun vote sur cette news
Le populisme et la démocratie ?
Credits Stocksnapper  ShutterStock.com

Le calme sévissant dans les actualités tant bien économiques que politiques génère une montée lente et graduelle des différents indices mondiaux.
Le CAC 40 remonte ainsi de +1.01%, sur ses plus hauts de juin après 3 semaines de hausse consécutives, tandis que l'Eurostoxx 50 et le MSCI World dividendes réinvestis performent respectivement de +1.55% et +1.63%.

Malgré ce contexte économique favorable, la prudence demeure face à certains freins politiques, notamment en Catalogne, avec un référendum sur l'indépendance marqué par des violences et des réactions virulentes de la part de l'état espagnol, ainsi qu'en Allemagne, où la victoire en demi-teinte d'Angela Merkel sème le doute sur les possibilités d'une coalition au sein du parlement, l'extrême droite remontant à la troisième place pour la première fois depuis 1949.

Aux Etats-Unis, l'administration Trump a présenté ce mercredi 27 septembre sa grande réforme fiscale après son échec sur la réforme de l'Obamacare. L'annonce de cette réforme suscite de profondes divergences sur son impact politique et social. Si certains pensent que cette dernière aurait un impact non-négligeable sur la croissance des petites entreprises, d'autres, notamment chez les démocrates, affirment que cela n'est qu'un cadeau de plus pour les plus riches, financé par les classes moyennes.
Cette annonce, plutôt positive pour les entreprises à petite capitalisation, pousse les actions US small-cap sur des gains d'environ 3% sur la semaine.

Du côté des indicateurs macroéconomiques, les chiffres d'inflation de la zone euro sortis ce vendredi, en ligne avec le mois précédent (1.5%), rassurent les investisseurs sur la temporisation de la banque centrale européenne sur la normalisation de sa politique monétaire. 
De même pour l'inflation annuelle américaine, qui reste stable en août sur un niveau de 1.4%, pour le troisième mois consécutif.

Cette torpeur des marchés conduit à nouveau le VIX (indice de la peur qui mesure la volatilité du S&P500) sous les 10 points, près de ses planchers historiques de juillet.

L'environnement actuel reste tout de même favorable aux fusions-acquisitions, comme nous avons pu le voir avec la fusion d'Alstom et Siemens, et le rachat de l'Américain Exa par Dassault Systèmes.

Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,1815$, en repli d'environ 1% sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 51,6$ et le Brent ressort à 57,5$. L'once d'or s'échange autour des 1.284 dollars (-0,7%).

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/01/2018

Le dépassement de la zone de polarité à 1300 dollars signale la reprise de la dynamique haussière de long terme qui plaide dans un premier temps pour un retour sur le point haut de 2017.…

Publié le 17/01/2018

Volkswagen Group dévoile aujourd’hui des chiffres de ventes atteignant un plus haut historique pour 2017. Ainsi, le groupe automobile allemand a vendu 10,74 millions de véhicules, laissant…

Publié le 17/01/2018

D'après les chiffres de Médiamétrie...

Publié le 17/01/2018

Initiation de couverture à la vente

CONTENUS SPONSORISÉS