En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 167.47 PTS
+0.28 %
5 164.50
+0.26 %
SBF 120 PTS
4 098.85
+0.35 %
DAX PTS
11 308.65
+0.08 %
Dowjones PTS
25 883.25
+1.74 %
7 055.18
+0.00 %
1.131
+0.21 %

[ Le marché du lundi ISR ] Vale : « Errare humanum est, perseverare diabolicum »

| OPCVM 360 | 30 | Aucun vote sur cette news
[ Le marché du lundi ISR ] Vale : « Errare humanum est, perseverare diabolicum »
Credits  ShutterStock.com

Le 25 janvier dernier, un barrage minier de l’entreprise Vale au Brésil a rompu et provoqué une coulée de 11,7 millions de mètres cube d’eau et de terre souillée qui a dévasté la campagne brésilienne de Brumadinho située en contrebas, entraînant la mort de centaines de personnes, pour la plupart des employés de l’entreprise.

Vale est malheureusement un récidiviste : en 2015, la rupture du barrage de Samarco avait déjà causé des dégâts irrémédiables sur l’environnement et tué 19 personnes. Vale et son partenaire BHP avaient alors engagé 40 millions de dollars en dépenses de réparation.

Dans les mines à ciel ouvert, l’un des principaux dangers est constitué par ces barrages retenant les boues de traitement des minerais. Les autorités de contrôle de l’Etat brésilien avaient diagnostiqué en 2015 que l’effondrement du barrage était vraisemblablement dû à la dissolution de sa structure composée de sable et de boue séchée par le liquide résiduel de traitement du minerai. Même si l’on sait que l’exploitation du charbon aux Etats-Unis occasionnait plus de 1000 morts par an au début du XXème siècle, et qu’en Chine, en 2002 par exemple, 7000 décès « officiels » ont été enregistrés dans les exploitations souterraines légales, cette catastrophe reste intolérable. D’ailleurs, après 2015, Vale avait adopté le slogan « Mariana, never again »…

Lire la suite  

 

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE DE BOURSE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 18 février 2019

CODE OFFRE : SNOW19

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : SNOW19 lors de votre ouverture de compte.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/02/2019

"Bateau volant nouvelle génération..."

Publié le 18/02/2019

Surcote en question

Publié le 18/02/2019

Kepler Cheuvreux a confirmé sa recommandation Réduire et son objectif de cours de 12,50 euros sur EDF. La prévision d'Ebitda 2019 est plus faible que prévu malgré des facteurs positifs comme la…

Publié le 18/02/2019

La série Paddington sera diffusée à l'international sur les chaînes de Nickelodeon à partir de 2020...

Publié le 18/02/2019

Un milliard d'euros, à échéance février 2031...