En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 580.38 PTS
+0.31 %
5 528.00
+0.48 %
SBF 120 PTS
4 415.60
+0.30 %
DAX PTS
12 222.39
+0.57 %
Dowjones PTS
26 515.29
-0.17 %
7 712.26
+0.29 %
1.126
+0.13 %

[Le marché du lundi] éco | Impasse à Westminster

| OPCVM 360 | 108 | Aucun vote sur cette news
[Le marché du lundi] éco | Impasse à Westminster
Credits  ShutterStock.com
[Le marché du lundi] éco | Impasse à Westminster

Nous savions qu’un problème complexe comme celui du Brexit pouvait rarement se limiter à un choix binaire. Depuis la semaine dernière, nous avons appris aussi qu’il en était de même pour les questions simples. En effet, les députés britanniques ont voté une troisième fois contre l’accord négocié par la Première ministre Theresa May tout en réussissant l’exploit de ne pas parvenir à un accord sur les huit alternatives soumises au vote pour mettre fin à ce feuilleton.

La saga du Brexit se poursuit donc et la probabilité d’une sortie sans accord a grimpé en flèche, ce qui a considérablement pesé sur la livre sterling (-1,35% sur la semaine, moins bonne performance contre le dollar). Le pire n’est toutefois pas assuré puisque, dès le début de cette semaine, les députés britanniques doivent à nouveau se prononcer sur d’autres options de Brexit et clarifier le leadership à la tête du pays. Ainsi, en cas d’entente au Parlement, Theresa May pourrait accepter ce résultat et démissionner comme promis. Dans ce cas, le Brexit aurait lieu le 22 mai. Si elle refusait, elle pourrait affronter la fronde d’une partie des députés europhiles de son camp. Elle pourrait aussi subir un vote de défiance de l’opposition travailliste qui pourrait réussir et provoquer son départ en cas de soutien de députés conservateurs hostiles à un « no deal ».

Lire la suite

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/04/2019

Communiqué de Presse Amundi - Déclaration de transactions sur actions propres Période du 15 au 18 avril 2019       Paris, le 19 avril 2019       Conformément à la…

Publié le 19/04/2019

Crédit Agricole Assurances annonce aujourd'hui la publication de son rapport sur la solvabilité et la situation financière. Depuis l'entrée en vigueur de Solvabilité 2 au…

Publié le 19/04/2019

Les six plus grandes banques américaines ont affiché des bénéfices supérieurs aux attentes des analystes pour le premier trimestre. En revanche les revenus sont ressortis inférieurs au consensus…

Publié le 18/04/2019

Le dividende sera détaché de l'action le 14 mai...

Publié le 18/04/2019

Groupe ADP vient d'inaugurer, le bâtiment de jonction de l'aéroport Paris-Orly, ORLY 3, en présence du Premier ministre Edouard Philippe, de la...