En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 196.11 PTS
+0.00 %
5 187.50
-0.12 %
SBF 120 PTS
4 120.70
+0.01 %
DAX PTS
11 423.28
+0.19 %
Dowjones PTS
25 850.63
-0.40 %
7 035.16
-0.38 %
1.134
+0.02 %

Le grand retour des banquiers centraux

| OPCVM 360 | 114 | Aucun vote sur cette news
Le grand retour des banquiers centraux
Credits  ShutterStock.com

Le coup d’envoi du rallye a été donné par J. POWELL qui a subitement trouvé un ton beaucoup plus conciliant que celui qu’il avait fin novembre et qui avait déclenché la capitulation des marchés financiers. Depuis, tous les banquiers centraux de la planète ont repris la main. Il faut dire que la croissance mondiale semble fléchir d’autant plus fortement que l’on se déplace vers l’Est (cf chronique du 24 Décembre : Un vent de désenchantement souffle d’Est en Ouest). D’un léger ralentissement américain, les économistes s’interrogent sur l’ampleur de celui de la Chine alors que  l’Europe entrainée par l’Allemagne et la France voit ses prévisions de croissance révisées à la baisse.

La FED donne le coup d’envoi d’un nouveau paradigme monétaire

Les politiques monétaires mondiales de 2018 ont bel et bien été mises en suspens. Après les quatre hausses de taux directeurs de l’année dernière, la FED a ajusté sa communication. Le président et son vice-précisent ont réaffirmé qu’ils se donneraient désormais le temps pour évaluer la situation économique et financière. Le fléchissement de l’activité les entraine à la prudence. Les inquiétudes demeurent quant au contexte géopolitique et au ralentissement du commerce mondial. Pourtant, nous considérons que le changement de ton a été plus dicté par la fragilité des marchés financiers américains en cette fin d’année et qu’il s’agissait plutôt de calmer les investisseurs.

J.POWELL a ainsi concédé qu’il ne constatait pas de tensions inflationnistes et qu’il intégrait dans sa politique les perturbations des marchés financiers. Ceux-ci n’anticipent plus désormais de remontée de taux directeur pour 2019, favorisant ainsi le retour de l’appétit pour le risque. Est-ce à dire que les marchés financiers ayant très bien réagi depuis le début de l’année, la FED reprendra sa politique de hausse de taux ? Tout dépendra de la conjoncture américaine mais ce mouvement nous parait peu probable. Sans régler les pressions inflationnistes, les conséquences du shutdown le plus long des Etats-Unis et du ralentissement mondial, prônent pour une politique monétaire neutre voire de soutien par son bilan.

Lire la suite

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/02/2019

L'opération doit être finalisée en mars 2019....

Publié le 21/02/2019

Soft Computing enregistre un chiffre d'affaires de 47 millions d'euros (40,5 ME en 2017)...

Publié le 21/02/2019

14 véhicules des marques Peugeot, Citroën et DS ont été labellisés "Origine France Garantie"...

Publié le 21/02/2019

Cette acquisition d'actions Locindus s'inscrit dans le cadre de l'offre publique de retrait...

Publié le 21/02/2019

Après plusieurs mois de travail, Cecurity...