En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 362.34 PTS
+0.25 %
5 357.50
+0.18 %
SBF 120 PTS
4 296.29
+0.13 %
DAX PTS
12 227.94
-0.08 %
Dowjones PTS
25 558.73
+1.58 %
7 374.29
+0.00 %
1.139
+0.12 %

Ça se complique…

| OPCVM 360 | 208 | Aucun vote sur cette news
Ça se complique…
Credits  ShutterStock.com

Une semaine qui clôture un mois de janvier très positif, malgré des dernières séances en demi-teinte, et qui entame un mois de février sur une note plutôt négative. L'ensemble des marchés mondiaux enregistre un repli notable sur la période, et les marchés américains subissent une correction d'environ 4% (S&P 500 -3.83%, Dow Jones 30 -4.11%), une ampleur que nous n'avions pas vu depuis janvier 2016.

L'Eurostoxx 50 dividendes réinvestis perd sur la période 3,28%, tout comme le CAC 40, qui baisse de 2,95%. Le S&P 500 cède lui aussi 3,83%, tandis que le MSCI World dividendes réinvestis exprimé en euros clôture la semaine à -3,44%.
La tension sur les marchés obligataires se voit fortement accentuée par la publication de très bons chiffres américains en janvier (200.000 postes créés, un chômage stable à 4,1% et une hausse des salaires notable à +2,9%). Cette publication a conduit le taux de rendement de l'emprunt 10 ans américain sur un plus haut de quatre ans à 2,83%. 
Ce resserrement parait logique au vu de la solidité de l'économie mondiale et des probables durcissements à venir des différentes politiques monétaires. La vitesse de cette remontée des taux, bien que longuement attendue, s'accompagne d'une probabilité accrue d'une remontée de taux de la part de la Réserve Fédérale américaine, ce qui inquiète tout de même les investisseurs.

Un vieil adage dit que ce qui est bon pour l'économie ne l'est pas forcément pour Wall Street
Cette correction marque aussi le retour d'une grande absente de l'année 2017, la volatilité. Le CBOE Volatility Index, ou VIX, progresse de 29% à 17,39 points. Un niveau non atteint depuis novembre 2016, juste avant l'élection de Donald Trump.
Au niveau des publications d'entreprise, l'attention des investisseurs fut également attirée par les résultats 2017 de trois membres des « GAFAM » : Google, Apple et Amazon. De ces trois, seul Amazon publie positivement.

De l'autre côté de l'atlantique, Dassault System et Nokia surprennent positivement, tandis que BIC décroche.
Sur le marché des changes, l'euro vaut désormais 1,244$, quasi-stable sur la semaine. Du côté du pétrole, le baril WTI s'affiche à environ 64,7$ et le Brent ressort à 68$. L'once d'or s'échange autour des 1.330 dollars (-1,7%).

 ■
Les recommandations diffusées sur le site Bourse Direct sont des recommandations d'investissement à caractère général soumises aux dispositions législatives et réglementaires applicables aux communications à caractère promotionnel. Elles ne constituent en aucun cas un conseil personnalisé. Le client reconnaît et assure donc seul la responsabilisé de ses actes de gestion et des conséquences des positions prises ou non.
Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/08/2018

Les prévisions décevantes du fabricant américain de semi-conducteurs Applied Materials font des dégâts en Europe. STMicroelectronics perd 1,64% et signe la plus forte baisse du CAC 40 tandis…

Publié le 17/08/2018

Début de séance légèrement haussier à Paris avec un CAC40 qui grignote 0,15% après 30 minutes d'échanges, à 5...

Publié le 17/08/2018

Pendant ce temps, la SEC poursuivrait ses investigations

Publié le 17/08/2018

Nouvelle séance de forte baisse pour le titre

Publié le 17/08/2018

Les activités indonésiennes de LafargeHolcim susciteraient l'intérêt de nombreux acteurs locaux...