En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 799.85 PTS
+0.29 %
4 792.50
+0.14 %
SBF 120 PTS
3 818.12
+0.23 %
DAX PTS
10 895.54
+0.03 %
Dowjones PTS
24 065.59
+0.00 %
6 669.64
+0.00 %
1.139
-0.11 %

Les valeurs du jour en Europe - Le secteur bancaire italien toujours en berne

| AOF | 226 | Aucun vote sur cette news
Les valeurs du jour en Europe - Le secteur bancaire italien toujours en berne
Credits  ShutterStock.com


Au contraire des banques françaises, allemandes et même espagnoles, les établissements bancaires italiens se replient. Unicredit perd 1,27% à 13,99 euros et Intesa Sanpaolo, 1,21% à 2,4545 euros. Credit Suisse a réduit ses prévisions de résultat et ses objectifs de cours sur les valeurs bancaires italiennes afin de prendre en compte un possible ralentissement économique du fait d’un programme gouvernemental non viable d’un point de vue financier. L'intermédiaire craint que les actions des nouveaux dirigeants n'entraînent un abaissement de note de crédit de l'Italie et de ses banques.

Il rappelle que Moody's a mis sous surveillance avec implication négative la note du pays (Baa2), ainsi que celle de 12 établissements bancaires.


Au delà de l'impact de l'élargissement du spread souverain sur les fonds propres tangibles et les ratios de fonds propres, le bureau d'études discerne quatre risques principaux : une baisse des revenus d'intérêt, un repli des commissions en gestion d'actifs, un ralentissement dans la réduction des crédits douteux et une hausse du coût du risque.

Au niveau global, le spécialiste a abaissé ses estimations de résultats de 10,3% pour 2018, de 11% pour 2019 et de 10,8% pour 2020.

S'agissant de leurs valorisations, il explique leur nette baisse par la forte hausse de la prime de risque de l'Italie. Valorisées 0,89 fois leurs fonds propres tangibles en avril, elles le sont désormais à 0,67.

Parmi les banques italiennes, le broker reste à l'Achat sur Intesa Sanpaolo, à Neutre sur Unicredit et à Sous-performance sur Banca MPS. Il a par ailleurs dégradé UBI Banca, de Surpondérer à Neutre après avoir réduit son objectif de cours de 4,35 euros à 3,70 euros, conséquence de la nette réduction de ses estimations de profits.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2019

Pierre et Vacances annonce l’acquisition de la start-up française RendezvousCheznous.com, une marketplace lancée en 2014, qui met en relation les vacanciers avec les hôtes locaux pour des…

Publié le 16/01/2019

Reconnu pour la qualité de son offre et la richesse de son écosystème de partenaires Paris, le 16 janvier 2019 - Atos, leader international de la transformation digitale, a été…

Publié le 16/01/2019

Bank of America Merrill Lynch a réalisé au quatrième trimestre un bénéfice net de 7,3 milliards de dollars, en hausse de 204%. L'an dernier, la banque de Charlotte avait été pénalisée par la…

Publié le 16/01/2019

Société Générale Corporate & Investment Banking (SG CIB) a annoncé la nomination de Peter McGahan au poste de Responsable Relations Clients et Banque d’Investissement pour le Royaume-Uni à…

Publié le 16/01/2019

Auditionné au Sénat, Ben Smith, le patron d'Air France KLM a indiqué que l'amélioration de la marge de la compagnie française était la priorité de...