En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 840.38 PTS
-
4 836.00
-
SBF 120 PTS
3 859.34
-
DAX PTS
11 071.54
-0.17 %
Dowjones PTS
24 575.62
+0.70 %
6 658.76
+0.18 %
1.139
+0.08 %

Les valeurs du jour à Paris - Le secteur bancaire dopé par des règles prudentielles moins défavorables que prévu

| AOF | 514 | Aucun vote sur cette news
Les valeurs du jour à Paris - Le secteur bancaire dopé par des règles prudentielles moins défavorables que prévu
Credits Kiev victor  ShutterStock.com


Tir groupé pour les principales banques françaises, qui occupent les trois premières places de l’indice CAC 40 à la faveur de nouvelles règles prudentielles Bâle III moins contraignantes que prévu. Société Générale gagne 4,47% à 44,875 euros, suivi par Crédit Agricole (+3,68% à 14,645 euros) et BNP Paribas (+3,44% à 65,31 euros). Le Comité de Bâle est arrivé hier soir à un accord sur la finalisation de la reforme Bâle 3, communément appelée Bâle 4, dont l’impact sur les ratios de fonds propres sera plus faible que prévu.

" L'approbation des réformes de Bâle III constitue une étape majeure qui assurera une plus grande solidité du dispositif de fonds propres et améliorera la confiance dans les systèmes bancaires ", a expliqué Mario Draghi, le Président du groupe des gouverneurs de banque centrale et des responsables du contrôle bancaire et de la BCE.

Comme prévu, les autorités se sont notamment accordées sur la création d'un " output floor " ou plancher en capital fixé à 72,5% concernant les modèles internes de calcul des actifs pondérés des risques (RWA) utilisés par les banques. Ceux-ci étant un élément fondamental du calcul du ratio des fonds propres durs (CET1), dont ils occupent le dénominateur.

Cette mesure signifie concrètement que le résultat du modèle interne - les banques pondérant elles-mêmes leurs risques - ne pourra pas être inférieur à 72,5% de celui qui aurait été obtenu par la méthode standard. Dans ce dernier cas de figure, toutes les banques utilisent la même formule. Ces deux logiques opposaient les Européens, adeptes de la première et les Américains. L'objectif est notamment de rendre ces RWA plus comparables d'un établissement à l'autre.

Il s'appliquera au niveau des groupes et non des filiales et des divisions. Selon Oddo BHF, il s'agit d'une bonne nouvelle pour Crédit Agricole SA et Natixis.

Les régulateurs ont de plus donné du temps aux banques pour s'adapter à cette nouvelle donne, qui sera appliquée progressivement, avec une première étape à 50% en 2022 pour une mise en œuvre complète en 2027.

Leur impact moyen sur les ratios de fonds propres durs est moindre que prévu. Selon les estimations de l'Autorité bancaire européenne, l'impact négatif sur les seules banques systémiques sera compris entre 60 et 80 points de base, indique Oddo BHF, alors que le marché les anticipait à 200 points.

" Même s'il s'agit d'un nouveau jeu de contraintes, ce point final libère le secteur bancaire de l'incertitude règlementaire ", souligne CM-CIC.

Pour Natixis, ces règles vont entraîner une diminution significative du risque de réduction de la politique de dividende et un rebond généralisé du secteur bancaire.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

OFFRE ASSURANCE VIE

BOURSE DIRECT HORIZON

Découvrez le nouveau contrat d'assurance vie de Bourse Direct

JUSQU'A 170 € DE PRIME OFFERTE*
OU 500 € OFFERTS* EN FRAIS DE COURTAGE

* SOUS CONDITIONS

Pour toute 1ère adhésion au contrat d’assurance vie Bourse Direct Horizon avant le 31 mars 2019 inclus, avec un versement initial investi à 20% minimum sur un (ou des) support(s) d'investissement en unités de compte non garantis en capital.

Je profite de l'offre

Ce contrat présente un risque de perte en capital.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 23/01/2019

SNCF Transilien et MND Group, spécialiste du transport par câble à travers sa filiale LST, s’associent pour concevoir et promouvoir des solutions de transport par câble sur certains pôles…

Publié le 23/01/2019

Voltalia a réalisé au quatrième trimestre 2018 un chiffre d'affaires de 51,4 millions d'euros, en baisse de 4 %. A taux constant, les ventes ont ont grimpé de 7 %. Sur l'année, le chiffre…

Publié le 23/01/2019

FONCIÈRE EURIS Société Anonyme au capital de 149 158 950 euros 83, rue du Faubourg Saint-Honoré - 75008 Paris 702 023 508 RCS PARIS     Paris, le 23 janvier…

Publié le 23/01/2019

Pour l'année 2018, le chiffre d'affaires de Seb s'établit à 6...

Publié le 23/01/2019

JCDecaux annonce qu’Hannelore Majoor a été nommée directrice générale de sa filiale néerlandaise, JCDecaux Pays-Bas. Hannelore Majoor a débuté sa carrière chez JCDecaux en octobre 2016 en…