Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
6 753.52 PTS
-
6 731.00
-0.46 %
SBF 120 PTS
5 291.06
-0.11 %
DAX PTS
15 705.81
-0.33 %
Dow Jones PTS
35 490.69
-0.74 %
15 598.39
+0.25 %
1.160
-0.03 %

Les valeurs du jour à Paris Engie et EDF recherchés malgré le bouclier tarifaire

| AOF | 330 | Aucun vote sur cette news
Les valeurs du jour à Paris Engie et EDF recherchés malgré le bouclier tarifaire
Credits Gerard bottino  ShutterStock.com


En hausse de 1,53% à 11,52 euros, Engie signe la plus forte hausse du CAC 40 tandis qu'EDF grimpe de 4,9% à 11,43 euros pour prendre la tête du SBF 120. Les titres des deux champions français de l'énergie réagissent favorablement à la décision du gouvernement de geler les prix du gaz et de l'électricité pendant plusieurs mois. Dans un communiqué, Engie a déclaré qu'il cherchera à minimiser l'impact de cette décision sur sa performance financière. Concrètement, la mise en place du "bouclier tarifaire" ne devrait pas trop pénaliser Engie.

L'envolée des tarifs redoutée au cours de l'hiver (+30% d'ici la fin de l'année après celle de 12,6% effective aujourd'hui) sera ensuite " rattrapée " pendant les 12 mois suivants. Ainsi, le groupe français devrait in fine, rentrer dans ses fonds. En revanche, en attendant, il fera office de "banquier" en avançant la trésorerie jusqu'à ce que les prix du gaz reflue et l'abandon du fameux bouclier.

Les investisseurs sont donc rassurés. Le gouvernement aura pu en effet prendre des mesures plus contraignantes pour Engie comme geler les prix sans perspective de rattrapage par la suite.

Concernant EDF, le gouvernement est encore plus clément. La décision de plafonner pour les ménages la hausse à 4 % (contre +12% prévue en février 2022) sur une période qui irait de février 2022 à février 2023 est indolore pour l'électricien public, voire positive (puisque les prix montent !). C'est en effet par le jeu d'une baisse de la taxe intérieure sur la consommation finale d'électricité (TICFE) que l'Etat compte contrôler le prix de vente final de l'électricité.

A l'été 2014 se souviennent sans doute les investisseurs, la ministre de l'Energie, Ségolène Royal, avait annulé une hausse prévue depuis un an de 5 % des tarifs réglementés pour les ménages, la minorant ensuite à 2,5%.

Cette décision avait suscité des controverses, le Conseil d'Etat imposant par la suite un rattrapage sur les factures.

"Le choix du gouvernement de jouer sur les taxes est une bonne nouvelle pour EDF. Certains redoutaient la mise en œuvre d'une taxe sur les "supers profits" liés à la flambée des cours", commente Nicolas Leclerc, cofondateur d'Omnegy, un cabinet de conseil et de courtage en énergie.

Par ailleurs, EDF continuera à vendre son électricité sur le marché ce qui est tout bénéfice puisque son coût de production est, en principe, globalement stable.

"En revanche, ce bouclier sera-t-il suffisant pour les ménages ? Sur le marché du gaz, les prix progressent de plusieurs points de pourcentage par jour. Or, Engie achète l'essentiel de son gaz sur le marché", ajoute l'expert. Selon lui, si la flambée se poursuit, d'autres mesures sont à prévoir.

Concernant l'électricité, même constant. Nicolas Leclerc propose que le gouvernement, par décret, relève le plafond de ventes de d'Accès régulé à l'électricité nucléaire historique (Arenh). Une telle décision permettrait aux clients finaux de payer moins cher leur électricité, mais elle pèserait sur les comptes d'EDF...





source : AOF

 ■

2021 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

UNE OFFRE EXCLUSIVE EN FRANCE AVEC

Grâce à un partenariat exclusif en France avec Morgan Stanley, Bourse Direct propose, à ses clients et en exclusivité, la plus large gamme de produits de bourse jamais présentée jusqu'ici sur le marché français.

» Découvrir

PRODUITS A EFFET DE LEVIER PRESENTANT UN RISQUE DE PERTE EN CAPITAL EN COURS DE VIE ET A L'ECHEANCE.
Produits à destination d'investisseurs avertis disposant des connaissances et de l'expérience nécessaires pour évaluer les avantages et les risques. Consultez la rubrique “facteurs de risques”.

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 27/10/2021

Le résultat net d'Advenis s'améliore de +2,2 ME, et aboutit à une perte nette de -0,2 ME.

Publié le 27/10/2021

Ces actions EuropaCorp sont indisponibles pour une période de 1 an, à compter du 26 octobre 2021

Publié le 27/10/2021

La reprise de l'activité se poursuit et s'accentue sur le 3e trimestre...

Publié le 27/10/2021

Le résultat net d'Europlasma ressort quasiment stable à -11,1 ME...

Publié le 27/10/2021

Ce véhicule d'investissement va permettre au groupe Acheter-Louer.fr de compléter sa gamme d'expertises, de renforcer son offre de services digitalisés et de développer son audience auprès de…

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne