En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 813.13 PTS
+0.00 %
4 785.0
-0.41 %
SBF 120 PTS
3 831.94
+0.00 %
DAX PTS
10 788.09
-
Dowjones PTS
24 388.95
-2.24 %
6 613.28
+0.00 %
1.143
+0.38 %

La valeur du jour en Europe - UNILEVER change de patron

| AOF | 133 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - UNILEVER change de patron
Credits  ShutterStock.com


Unilever cède 0,61% à 49,20 euros à Amsterdam et 0,09% à 4254 pence à Londres. Les investisseurs ne réagissent guère au prochain changement de directeur général du fabricant de biens de grande consommation. Le géant anglo-néerlandais a annoncé le départ à la retraite de son directeur général Paul Polman et son remplacement par Alan Jope, actuel patron de sa division beauté. Cette décision intervient un peu plus d'un mois après le camouflet subi par Paul Polman dans sa volonté de simplifier la structure du groupe.

Face à la grogne de certains actionnaires hostiles à la fermeture du siège social de Londres et à la sortie du titre de l'indice Footsie à la City, le patron du fabricant entre autres des savons Dove et des thés Lipton a jeté l'éponge.

Selon lui pourtant, la suppression du siège social de Londres au profit de Rotterdam aurait renforcé sa capacité à gérer son portefeuille de marques de manière plus agile dans le but de créer davantage de valeur aux actionnaires.

Cette thèse n'a pas convaincu six grands actionnaires propriétaires de 8,11% du capital : Legal & General Investment Management, Lindsell Train, Columbia Threadneedle, M&G Investment Management, Aviva Investors Global Services et Royal London Asset Management (RLAM).

Avec l'enterrement du projet et le départ Paul Polman, Unilever va devoir plancher à d'autres solutions pour créer de la valeur mais aussi se protéger des prédateurs.

Le groupe avait en effet initié ce projet l'an dernier à la suite de l'OPA hostile de 143 milliards de dollars lancée par son concurrent américain Kraft Heinz.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 08/12/2018

Paris, le 8 décembre 2018, 13h00 COMMUNIQUE de presse Eramet prend des mesures correctives dans le cadre d'une revue des processus qualité au sein de sa branche…

Publié le 07/12/2018

Au seul mois de novembre, l'avionneur européen a reçu 43 commandes et livré 89 appareils.

Publié le 10/12/2018

Basel, 10 December 2018 - Roche (SIX: RO, ROG; OTCQX: RHHBY) today announced that at its December meeting the Board of Directors (BoD) of Roche Holding Ltd decided on first…

Publié le 07/12/2018

Les souscriptions n'ont pas atteint le montant minimum de 75% de l'offre...

Publié le 07/12/2018

FR0000185621,EN