5 522.49 PTS
+0.50 %
5 522.0
+0.49 %
SBF 120 PTS
4 415.80
+0.48 %
DAX PTS
13 406.70
+0.94 %
Dowjones PTS
26 017.81
-0.37 %
6 811.38
+0.00 %
Nikkei PTS
23 808.06
+0.19 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour en Europe - TESCO : le retour du dividende ne suffit pas

| AOF | 180 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - TESCO : le retour du dividende ne suffit pas
Credits  ShutterStock.com


Tesco n'aura pas bénéficié longtemps des bons résultats enregistrés au premier semestre et de l'annonce d'un retour de son dividende. Bien orienté en début de séance, le titre du distributeur britannique cède désormais 0,89% à 188,35 pence, comme si ces bonnes nouvelles ne suffisaient pas à justifier une valorisation au plus haut depuis avril dernier et soutenue précisément ces dernières semaines par la perspective d'un retour du dividende. Dès lors, en annonçant un dividende semestriel de 1 pence, Tesco n'a ni déçu ni enthousiasmé les marchés.

Le groupe a précisé que ce versement ne représenterait qu'un tiers du dividende prévu pour l'ensemble de l'exercice. En fait, le retour du dividende - les actionnaires en étaient privés depuis 2014/2015 - a une portée essentiellement symbolique, signe que le redressement de Tesco est en cours et que les perspectives s'améliorent.

Il souligne notamment la bonne exécution du plan stratégique de Tesco, et plus particulièrement de son volet "réduction des coûts" et amélioration de la génération de cash. Ainsi, Tesco a accéléré son désendettement ce qui s'est traduit par une baisse de ses coûts financiers. L'impact, combiné à l'amélioration des performances opérationnelles du groupe, a été immédiat au niveau du bénéfice net du premier semestre : il a bondi de 667,6% à changes constants pour atteindre 562 millions de livres sterling.

Le bénéfice opérationnel de Tesco a dépassé pour sa part le consensus de 700 millions de livres sterling, à 759 millions, à la faveur d'une croissance de 23,7% à changes constants. Sa marge opérationnelle sur son marché domestique a même atteint 2,13%, en hausse de 31 points de base à changes constants, ce qui dénote selon Bernstein une accélération dans le redressement du groupe dans cette région.

Tesco reste sur un rythme de croissance organique fragile

Enfin, le chiffre d'affaires semestriel de Tesco s'est élevé à 25,2 milliards de livres sterling, en croissance organique de 0,8%. Au seul deuxième trimestre, le groupe a vu ses ventes progresser organiquement de 0,6%, enregistrant son 7ème trimestre consécutif de hausse. Sur son marché domestique, sa croissance organique semestrielle a atteint 2,1%, tout comme sur le seul deuxième trimestre, contre un consensus de 2,2%.

Les analystes de Bryan Garnier soulignent que la situation du distributeur reste fragile et que Tesco va devoir améliorer sa croissance organique pour couvrir des coûts en hausse - le groupe a notamment annoncé récemment des hausses de salaires - et l'inflation naturelle. Pour l'heure, l'activité de Tesco semble essentiellement portée par cette dernière, même si le groupe préserve sa compétitivité en baissant ses prix, et non par les volumes.

Reste que le groupe a maintenu sa prévision d'une marge opérationnelle de 3,5% à 4% ainsi que sa perspective de réductions de coûts à hauteur de 1,5 milliard de livres d'ici 2019/2020.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/01/2018

Deux grosses applications négociées...

Publié le 19/01/2018

GreenSome Finance abaisse sa cible

Publié le 19/01/2018

Prismaflex International a dévoilé le 9 janvier son projet de fusion de Prismaflex USA avec l'américain Anthem Displays. Si cette annonce n'a pas particulièrement fait réagir les investisseurs,…

CONTENUS SPONSORISÉS