En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 826.45 PTS
-0.56 %
4 823.0
-0.47 %
SBF 120 PTS
3 838.95
-0.49 %
DAX PTS
10 834.63
-0.29 %
Dowjones PTS
24 100.51
-2.02 %
6 594.96
+0.00 %
1.134
+0.30 %

La valeur du jour en Europe - RICHEMONT : un premier semestre solide... mais sans plus

| AOF | 314 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - RICHEMONT : un premier semestre solide... mais sans plus
Credits  ShutterStock.com


Richemont cède 0,17% à 88,20 francs suisses après la publication inattendue de ses résultats semestriels préliminaires. Selon les règles de la Bourse suisse, une société doit avertir le marché lorsque ses résultats s'annoncent très différents de ceux publiés l'année précédente. Or, les écarts sont de taille. Le numéro deux mondial du luxe prévoit un bond de 45% de son résultat opérationnel grâce à la fin des rachats de stocks auprès des détaillants et à l'amélioration du marché de l'horlogerie. Une prévision qui déçoit UBS. L'Ebit devait ressortir en effet 5% au-dessous de sa prévision.

Le groupe, propriétaire entre autres des maisons de joaillerie Cartier et Van Cleef & Arpels et des marques de montres Piaget, IWC et Jaeger-Lecoultre, a précisé que son bénéfice net devrait flamber de 80%, dopé par des effets favorables de changes.

Selon les calculs d'UBS, l'Ebit de Richemont au premier semestre clos fin septembre est attendu à 1,157 milliard d'euros, ce qui laisse augurer d'une marge de 20,7%. Le broker tablait sur 1,214 milliard d'euros. Hors éléments exceptionnels, l'Ebit devrait grimper de 10,5%, a estimé l’analyste. Le géant du luxe a précisé que la croissance organique de ses ventes était ressortie à 12%, conformément à la tendance observée au cours de la période de 5 mois close fin août.

Pour le broker, le marché s'était positionné sur le titre dans la perspective d'une croissance de l'Ebit supérieure à 50%. Dès lors, il n'est pas étonné par la réaction boursière du titre ce matin.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/12/2018

COMMUNIQUE DE PRESSE                                                             Paris, le 17 Décembre…

Publié le 17/12/2018

Ingenico (-6,45% à 53,68 euros) affiche l’une des plus fortes baisses de l’indice SBF 120, le spécialiste des transactions sécurisées ayant fermé la porte à un rapprochement avec les…

Publié le 17/12/2018

Boeing a livré ce week-end à la compagnie Air China un appareil 737 MAX. L’assemblage de l’appareil a été finalisé sur le site de Zhoushan, situé dans l’est de la Chine. Une première.…

Publié le 17/12/2018

D'un point de vue graphique, le titre est sous pression après avoir stoppé son rebond technique aux environs du niveau de résistance majeur des 37.54 euros. Du côté des indicateurs techniques, le…

Publié le 17/12/2018

Compte tenu des bons résultats de 2CRSi en 2018, une prime a été décidée pour tous les salariés du groupe en France. Pour les salariés ayant un salaire annuel brut inférieur à 25 000 euros,…