5 450.48 PTS
+0.00 %
5 389.50
-0.98 %
SBF 120 PTS
4 367.37
-
DAX PTS
12 834.11
-
Dowjones PTS
24 987.47
-0.41 %
7 251.41
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.48
-1.77 %

La valeur du jour en Europe - NOVARTIS : Joseph Jimenez, un bilan en demi-teinte

| AOF | 316 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - NOVARTIS : Joseph Jimenez, un bilan en demi-teinte
Credits  ShutterStock.com


En ligne avec le marché, Novartis cède 0,8% à 80,20 francs suisses aujourd'hui. Les investisseurs ne réagissent guère à l'annonce du départ du directeur général du groupe, Joseph Jimenez remplacé par Vasant Narasimhan, médecin chef et directeur mondial du développement des médicaments. Le dirigeant américain affiche un bilan en demi-teinte des dix ans passés à la tête du groupe.

Il est parvenu à recentrer le laboratoire sur ses activités clefs afin notamment de compenser la concurrence croissante des génériques tout en développant de nouveaux médicaments prometteurs. Ainsi, la semaine dernière, Novartis a frappé les esprits en lançant un anticancéreux révolutionnaire.

La FDA a en effet autorisé le géant suisse a commercialisé le CTL019 (sous la marque Kymriah) contre la leucémie aiguë lymphoblastique, un cancer du sang qui touche surtout les enfants. Cette méthode thérapeutique, appelée CAR-T, cElle se base à la fois sur l'immunothérapie, une stimulation des défenses immunitaires, et sur l'ingénierie du génome.

Le taux de rémissions complètes des patients recevant le traitement dépassent les 80%, selon les différents essais cliniques menés par Novartis sur quelques dizaines de malades, en général jusque-là en échec thérapeutique.

Ce traitement sera vendu 475 000 dollars par patient aux États-Unis, une somme très importante, mais les analystes attendaient davantage. Citigroup misaient sur un prix dépassant le demi-million de dollars. Novartis entend ainsi mettre la pression sur ses concurrents qui développent des traitements comparables.

En revanche, Joseph Jimenez n'est pas parvenu à relancer la croissance des ventes, désormais prévue pour 2018. Surtout, il a eu des difficultés à relancer Alcon, sa division ophtalmologique qui commercialise notamment des lentilles oculaires et des instruments pour la chirurgie de l'œil. Achetée pour 51 milliards de dollars début 2010, cette branche a vu son activité décliner depuis 2014 et peser sur la performance de Novartis.

En Bourse, le titre Novartis a grimpé de plus de 40% durant le règne de Joseph Jimenez. De son côté, l'indice Euro Stoxx de la santé a bondi de 80%.





source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 19/06/2018

METabolic EXplorer (METEX), société de chimie biologique qui développe et industrialise des procédés de fermentation pour une chimie verte et durable, informe aujourd’hui avoir reçu les…

Publié le 19/06/2018

Emmanuel Macron va tenter de soutenir la chancelière allemande malmenée dans son pays en raison des questions des migrants...

Publié le 19/06/2018

Jean-Baptiste de Chatillon quitte l'automobile pour la pharmacie...

Publié le 19/06/2018

Oceasoft et Chronicled, spécialisée dans les solutions logistiques intelligentes, située à San Francisco en Californie, ont signé un partenariat commercial stratégique visant à favoriser…