En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
+1.34 %
5 365.50
+0.98 %
SBF 120 PTS
4 318.04
+1.13 %
DAX PTS
12 579.72
+0.54 %
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
-0.28 %
Nikkei PTS
22 516.83
-0.78 %

La valeur du jour en Europe - HSBC chute en raison d'une fin d'année décevante

| AOF | 200 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - HSBC chute en raison d'une fin d'année décevante
Credits  ShutterStock.com


HSBC (-4,39% à 727,10 pence) croupit au fond de l’indice FTSE 100 en raison de résultats inférieurs aux attentes au quatrième trimestre et de l’absence de rachats d’actions. La première banque européenne par la taille du bilan a enregistré sur les trois derniers mois de l'année un bénéfice imposable de 2,3 milliards de dollars contre une perte de 3,45 milliards de dollars un an plus tôt. Ses résultats avaient alors été pénalisés par d'importants éléments exceptionnels.

Ceux-ci comprenaient une dépréciation de survaleurs de 2,4 milliards sur sa banque privée en Europe et l'impact négatif de 1,65 milliard de la valorisation de sa dette au prix du marché.

Corrigé des éléments exceptionnels, le bénéfice imposable de HSBC a bondi de 29% à 3,58 milliards de dollars au quatrième trimestre 2017, mais il est inférieur de 8% au consensus s'élevant à 3,90 milliards.

Il a été soutenu au niveau opérationnel par la forte progression des profits de la division Banque de détail-gestion de fortune, qui ont bondi de 22% à 1,49 milliard. L'évolution la plus marquée a eu lieu au niveau du Corporate Centre, dont la perte est passée en un an de 1,2 milliard à 468 millions.

Les revenus ajustés d'HSBC ont progressé pour leur part de 10% à 12,44 milliards de dollars.

Credit Suisse explique la contreperformance de la banque britannique par des revenus plus faibles que prévu, des coûts plus élevés à 8,76 milliards de dollars (-2%) et des provisions pour dépréciations de créances (658 millions de dollars) supérieures de 5% aux attentes en raison de deux dossiers spécifiques. L'analyste note aussi l'absence d'annonce à propos de rachats d'actions.

S'agissant de sa solidité financière, HSBC a fait globalement comme attendu. A fin décembre, le ratio de fonds propres durs s'élevait à 14,5%, en repli de 0,1 point sur le trimestre.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 22/06/2018

L'Assemblée générale fut également l'occasion de détailler les conditions de réalisation du résultat de l'exercice 2017...

Publié le 22/06/2018

Bluelinea a réalisé une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un montant de 1,5 million d'euros. Cette augmentation de capital…

Publié le 22/06/2018

Biocorp annonce le lancement d'une augmentation de capital par émission d'actions nouvelles, avec suppression du droit préférentiel de souscription. Le montant cible de l'opération est de 4,5…

Publié le 22/06/2018

Bluelinea annonce la réalisation d'une augmentation de capital avec maintien du droit préférentiel de souscription des actionnaires (DPS), pour un...

Publié le 22/06/2018

Nouvelle histoire en cinq épisodes.