En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 409.43 PTS
-
5 416.00
-0.24 %
SBF 120 PTS
4 333.74
-
DAX PTS
12 561.02
+0.16 %
Dowjones PTS
25 064.36
+0.18 %
7 357.90
-0.24 %
Nikkei PTS
22 611.87
+0.06 %

La valeur du jour en Europe - ERICSSON pourrait enregistrer des dépréciations de survaleur

| AOF | 193 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - ERICSSON pourrait enregistrer des dépréciations de survaleur
Credits  ShutterStock.com


Ericsson gagne 0,66% à 53,20 couronnes suédoises même si l’équipementier télécoms a annoncé qu’il pourrait procéder à des dépréciations de survaleur dans le cadre de la réorganisation de sa structure opérationnelle. Celles-ci affecteraient ses activités de services numériques et de médias, mais pas ses segments Réseaux et Services de gestion de réseaux. Les activités concernées ont représenté un peu moins de 17% des revenus du concurrent de Nokia sur les 9 premiers mois de 2017.

Ericsson a précisé que ces dépréciations auront un impact sur son résultat opérationnel, mais pas sur son cash flow. Sa position de trésorerie ne serait pas non plus impactée. Autre précision importante, le groupe suédois a souligné que les dépréciations n'étaient pas le résultat de la performance de l'activité au cours du trimestre.

L'équipementier télécoms avait averti fin octobre que la croissance des revenus au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre serait inférieure à celle constatée historiquement : +25% sur les cinq dernières années.

Non seulement Ericsson opère sur marché des équipements télécoms en mauvaise santé en raison de la transition entre la quatrième (4G) et la cinquième génération (5G), mais la société est aussi confrontée à la dure concurrence du chinois Huawei et de Nokia.

Le résultat du test de dépréciation sera connu avant la publication des résultats annuels du groupe, prévue le 31 janvier 2018.



source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/07/2018

L'étude permettait d'étudier la faisabilité et la facilité d'utilisation et la satisfaction des patientes utilisant eCO...

Publié le 16/07/2018

Myrian 2.4 intègre de nouveaux outils de diagnostic exclusifs...

Publié le 16/07/2018

Résultats trimestriels...

Publié le 16/07/2018

Retour d'assemblée générale...

Publié le 16/07/2018

"Ces partenariats sont construits en conformité avec les règles du droit de la concurrence", assure Carrefour...