5 438.62 PTS
+0.00 %
5 382.50
+0.01 %
SBF 120 PTS
4 339.76
-0.09 %
DAX PTS
12 623.36
+0.41 %
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.12
+0.86 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour en Europe - ERICSSON : l'absence de mauvaise surprise est une bonne nouvelle

| AOF | 332 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - ERICSSON : l'absence de mauvaise surprise est une bonne nouvelle
Credits  ShutterStock.com


Après une série de déceptions ces derniers trimestres, les investisseurs accueillent favorablement les résultats globalement en ligne avec les attentes d’Ericsson au troisième trimestre. D’autant plus que les analystes continuaient jusqu’à ces derniers jours à réduire leurs estimations. L’action de l'équipementier télécoms bondit pour cette raison de 7,65% à 52,50 couronnes suédoises. Au troisième trimestre, Ericsson a essuyé une perte nette de 4,35 milliards de couronnes suédoises contre une perte de 180 millions un an plus tôt.

Il a aussi dévoilé une perte opérationnelle de 4,8 milliards de couronnes suédoises, à comparer avec un consensus Reuters de -3,5 milliards et un bénéfice de 341 millions de couronnes suédoises au troisième trimestre 2016.

Plus important pour les analystes, le résultat opérationnel corrigé des éléments exceptionnels est ressorti à – 40 million, là où le marché anticipait – 169 millions. Dans le cadre de son programme de réduction des coûts, une charge de restructuration de 2,8 milliards a été comptabilisée ce trimestre, période au cours de laquelle 3 000 postes ont été supprimés. Ericsson cible au moins 10 milliards d'économies en rythme annuel d'ici mi-2018.

Autre indicateur de rentabilité très surveillé, la marge brute ajusté a augmenté de 60 points de base à 30% contre 29,8% pour le consensus.

Les ventes ont pour leur part reculé de 6% à 47,8 milliards, là où le marché visait 47,50 milliards. En comparable, le repli est ressorti à 3%. La dégradation des revenus est bien plus faible qu'au deuxième trimestre où ils avaient reculé de 12%.

S'exprimant sur ses perspectives, l'équipementier télécoms a averti que la croissance au quatrième trimestre par rapport au troisième trimestre serait inférieure à celle constatée historiquement : +25% sur les cinq dernières années. Il vise par ailleurs une marge opérationnelle supérieure à 10% pour son activité de réseaux alors que les analystes anticipent en moyenne 10,8% et qu'elle s'était élevée à 11% au troisième trimestre.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

Réagissant à l'information du Monde selon laquelle Vincent Bolloré a été placé en garde à vue pour être entendu sur les soupçons de corruption pesant sur l'attribution, en 2010, de…

Publié le 24/04/2018

Les valeurs pétrolières soutiennent notamment la tendance

Publié le 24/04/2018

Vincent Bolloré serait en garde à vue ! Selon les informations du 'Monde', le milliardaire breton a été placé en garde à vue dans le cadre d'une...

Publié le 24/04/2018

PSA (-1,44% à 20,49 euros) accuse l’un des plus fort repli du CAC 40, dans le sillage d’une publication du premier trimestre pourtant globalement en ligne avec les attentes des analystes. Les…