En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 187.05 PTS
+0.27 %
5 196.00
+0.47 %
SBF 120 PTS
4 165.77
+0.59 %
DAX PTS
11 799.50
+0.19 %
Dowjones PTS
25 798.42
+2.17 %
7 276.43
+0.00 %
1.157
+0.00 %

La valeur du jour en Europe EasyJet : le nouvel exercice commence bien

| AOF | 276 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe EasyJet : le nouvel exercice commence bien
Credits  ShutterStock.com


EasyJet s'est emparé de la tête de l'Eurostoxx 600 avec un gain de 6,26% à 1 354 pence après avoir dévoilé des perspectives encourageantes. La compagnie low cost s'est montrée confiante sur l'évolution des prix. Après avoir été sous pression ces derniers mois, les prix des billets sont repartis à la hausse. Dès lors, pour les trois derniers mois de l'année, la compagnie britannique vise une croissance de son revenu par siège disponible comprise entre 0% et 5% à taux de change constant.



EasyJet profite de la baisse de l'offre liée à la faillite de concurrents comme Monarch, Air Berlin et Alitalia. A cela s'ajoute les difficultés rencontrées par sa principale rivale RyanAir. La compagnie irlandaise reste pénalisée par l'annulation de nombreux vols par manque de pilotes.

EasyJet a transporté un nombre record de 80,2 millions de passager lors de son exercice 2016/2017 clos fin septembre, soit une hausse de 9,7%. Le taux de remplissage est passé de 91,6% à 92,6% avec une capacité en hausse de 8,5% à plus de 86 millions de sièges disponibles.  

Le résultat net a diminué de 17,3% à 408 millions de livres. Sans un effet devise négatif de 101 millions de livre, le bénéfice aurait augmenté de 3,03%. Le chiffre d'affaires a affiché une progression de 8,1% à 5,047 milliards de livres.

EasyJet prévoit une perte de 60 millions de livres sur l’exercice 2017/2018 liée au rachat des activités d'Air Berlin. En outre, la conversion de la flotte et les coûts de recrutement et de formation du personnel, couteront près de 100 millions de livres supplémentaires. L'opération devrait toutefois être relutive dès l'exercice suivant soit en 2018/2019.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Trader sur le CAC40 avec du levier
Lundi 5 novembre de 12h30 à 13h00

Les Produits de rendement : découvrir un nouveau support d'investissement
Lundi 5 novembre de 18h00 à 18h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 17/10/2018

L’équipementier aéronautique Latécoère, au travers de sa branche Systèmes d'Interconnexion, et Sabena technics (groupe TAT), spécialiste de la maintenance aéronautique en France, collaborent…

Publié le 17/10/2018

Dans les premières positions du SRD, STMicroelectronics (+5,5% à 15,6 euros) et Soitec (+4,6% à 62,9 euros) se distinguent dans le sillage d'ASML qui...

Publié le 17/10/2018

Transaction entièrement en numéraire évaluée à environ 278 M$...

Publié le 17/10/2018

Visiativ a réalisé un chiffre d’affaires consolidé de 95,3 millions d'euros sur les neuf premiers mois de son exercice 2018, matérialisant une croissance de 23%, dont +4% en organique. " Le…

Publié le 17/10/2018

CIS enregistre au troisième trimestre 2018 un chiffre d’affaires, à taux de change constant, de 54 millions d'euros contre 60 millions d'euros, un an plus tôt. Les impacts de change, qui sont en…