En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ browserName + ' ' + browserVersion }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 387.38 PTS
-
5 354.00
-0.58 %
SBF 120 PTS
4 318.04
-
DAX PTS
12 579.72
-
Dowjones PTS
24 580.89
+0.49 %
7 197.51
+0.00 %
Nikkei PTS
22 497.49
-0.09 %

La valeur du jour en Europe - E.ON : Auf wiedersehen UNIPER....und viel glück

| AOF | 229 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - E.ON : Auf wiedersehen UNIPER....und viel glück
Credits  ShutterStock.com


Un an après son introduction en Bourse, Uniper (-0,43% à 23,23 euros), la filiale d'E.ON (+0,34% à 9,349 euros) regroupant les centrales à charbon et à gaz, passe sous pavillon finlandais. L'ex-géant allemand de l'énergie a conclu un accord avec Fortum en vue de lui céder sa part de 46,65%. La transaction s'inscrira dans le cadre d'une OPA que lancera le finlandais en début d'année prochaine. Selon les termes de l'accord, Fortum déboursera 22 euros par action Uniper, soit une prime de 4,4% par rapport au cours de clôture du 19 septembre, veille de la confirmation de l'intérêt de Fortum.

La prime atteint 36% par rapport au mois de mai, avant que des informations sur un accord entre E.ON et Fortum ne commencent à circuler.

E.ON tire un trait définitif sur son glorieux passé en se  débarrassant définitivement de ses "vieilles énergies". Après des décennies de croissance, le groupe industriel allemand et son concurrent RWE ont été frappée de plein fouet la sortie du nucléaire décidée par Berlin en 2011 et l'essor de l'électricité renouvelable.

Pour redresser la barre, E.ON et RWE ont décidé la scission de leurs énergies conventionnelles pour se concentre sur les énergies renouvelables. En automne dernier, Uniper avait été introduit en Bourse à 10 euros. Les actionnaires d'E.ON et E.ON lui même réalisent donc une bonne opération.

Le management et les salariés d'Uniper sont moins enthousiastes. "Cette offre de reprise non sollicitée ne correspond clairement pas à la stratégie d'Uniper", a déclaré la semaine dernière son directeur général Klaus Schäfer dans un communiqué.

Fortum pourrait en effet démanteler le groupe. Selon Reuters, le finlandais s'intéresserait surtout aux centrales hydroélectriques d'Uniper et à ses intérêts dans des réacteurs nucléaires en Suède. Il serait déjà en contact avec un partenaire susceptible de reprendre les centrales à charbon d'Uniper.





source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 25/06/2018

Harvest reçoit l'agrément de l'ACPR, gage d'excellence en tant qu'agrégateur Harvest, leader français des éditeurs de logiciels sur le métier du...

Publié le 25/06/2018

Kalray, pionnier des processeurs dédiés aux nouveaux systèmes intelligents, va dévoiler ses solutions de traitement de données en ligne et d'intelligence artificielle au salon International…

Publié le 25/06/2018

Wessex Water, au Royaume-Uni, commande une solution intégrée SLG® + Flosep Voisins-le-Bretonneux, le 25 juin 2018 à 8h00 - Orège annonce la vente d'une solution…