5 436.48 PTS
-1.19 %
5 428.50
-1.22 %
SBF 120 PTS
4 355.10
-1.14 %
DAX PTS
12 829.30
-1.39 %
Dowjones PTS
24 879.80
-0.84 %
7 209.37
-0.64 %
Nikkei PTS
22 680.33
-0.75 %

La valeur du jour en Europe - CRH continue à étoffer son portefeuille d'actifs, le marché apprécie

| AOF | 196 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - CRH continue à étoffer son portefeuille d'actifs, le marché apprécie
Credits  ShutterStock.com


CRH commence à répondre à la question que se posaient plusieurs analystes ces dernières semaines : comment va se matérialiser la refonte du portefeuille d'actifs promise par le groupe pour créer de la valeur à ses actionnaires ? Le cimentier irlandais a donc annoncé ce matin qu'il allait débourser 3,5 milliards de dollars pour acquérir l'américain Ash Grove, cinquième producteur des Etats-Unis. Ce groupe a réalisé en 2016 un bénéfice imposable de 215 millions de dollars.

La transaction, qui doit encore recevoir l'aval des actionnaires de la cible et des autorités de régulation, sera financée sur les ressources existantes de CRH. Le groupe irlandais espère la finaliser d'ici la fin de l'année.

Cette annonce intervient quelques semaines après deux autres mouvements au sein de son portefeuille d'actifs. Le 24 août, le cimentier avait annoncé la cession de ses activités de distribution aux Etats-Unis à Beacon Roofing Supply pour 2,63 milliards de dollars (2,2 milliards d'euros) et l'allocation d'une partie de ce produit dans l'acquisition de l'allemand Fels pour 0,6 milliard d'euros. CRH gardait donc à sa disposition plus de 2 milliards d'euros, auquel s'ajoutait du cash complémentaire, ce qui lui donnait une force de frappe estimée entre 3 et 6 milliards d'euros pour réaliser d'autres opérations de croissance externe.

Cette perspective est l'une des raisons qui fait de CRH la valeur préférée de Barclays au sein du secteur de la cimenterie. L'autre élément est son exposition au marché américain que renforce précisément l'acquisition d'Ash Grove, où le bureau d'études prévoit un rebond de l'activité malgré les déceptions liées aux promesses de Donald Trump. Le président américain avait annoncé des investissements dans les infrastructures qui ne se sont toujours pas matérialisés.

En revanche, Bernstein se montre beaucoup plus circonspect concernant la stratégie de croissance externe de CRH. L'analyste avait déjà fait part début septembre de ses craintes que le groupe irlandais en vienne à surpayer des cibles. Ce matin, Bernstein confirme, estimant que le prix payé pour Ash Grove est très élevé compte tenu des perspectives de croissance et de synergies limitées mais aussi de la nécessité pour CRH d'investir pour maintenir la compétitivité des usines qu'il va acquérir.

Les investisseurs se montrent pour l'instant peu sensibles à cette inquiétude : le titre CRH gagne 3% à 2 735 pence.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 18/06/2018

Contre la tendance générale, LDLC aligne une cinquième séance de progression ce lundi...

Publié le 18/06/2018

La République togolaise et Thales Alenia Space annoncent avoir signé un contrat portant sur la fourniture à Lomé d'une station sol destinée à des...

Publié le 18/06/2018

Perspectives alléchantes

Publié le 18/06/2018

Edenred a profité d'une conférence organisée par Barclays pour faire passer un message rassurant concernant la situation au Brésil. Le Brésil, deuxième marché du groupe de services prépayés…

Publié le 18/06/2018

En queue de CAC40, Engie abandonne près de 4% à 13,4 euros en ce début de semaine, pénalisé par une information venue de a filiale belge Electrabel...