En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.
  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
4 569.67 PTS
-0.03 %
4 563.00
-0.08 %
SBF 120 PTS
3 624.38
+0.01 %
DAX PTS
11 598.07
+0.32 %
Dow Jones PTS
26 659.11
+0.52 %
11 350.74
+1.87 %
1.167
0. %

La valeur du jour en Europe BAYER empoisonné par le covid-19

| AOF | 257 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe BAYER empoisonné par le covid-19
Credits  ShutterStock.com


Les difficultés semblent loin d'être terminées pour Bayer, qui perd aujourd'hui près de 10% à 47,99 euros. Le chimiste allemand, empêtré dans les procédures judiciaires liées au Round-up depuis le rachat en 2018 de Monsanto, et qui enchaîne les mauvais résultats depuis, subit lui aussi de plein fouet la crise du covid-19, notamment sa division Agriculture. A tel point qu'il prévoit désormais une croissance nulle des ventes en 2021, de lourdes charges de dépréciation, ainsi que d'éventuelles réductions d'effectifs supplémentaires.

En effet, les perspectives sont moins favorables que prévu sur le marché agricole, affirme Bayer, en raison de la faiblesse des prix des principales cultures, d'une concurrence intense dans le secteur du soja et d'une consommation réduite de biocarburants, auxquelles s'ajoutent des effets de change négatifs, en particulier du côté du real brésilien

Par conséquent, le groupe de Leverkusen s'attend l'année prochaine à une croissance et une génération de cash-flow inférieures aux prévisions. Ainsi, en plus de ventes inchangées, le bénéfice de base par action en 2021 devrait être légèrement inférieur aux niveaux de 2020 à taux de change constants.

Qui plus est, les perspectives moins favorables que prévu sur le marché agricole risquent d'entraîner des charges de dépréciation de l'ordre de 5 à 9 milliards d'euros ("mid-to-high single-digit billion-euro") dans le secteur de la phytologie (Crop Science).

Pour faire face à ces difficultés, le chimiste a annoncé la mise en place d'un plan d'économies supplémentaires de 1,5 milliard d'euros par an à partir de 2024, en plus des contributions annuelles aux revenus de 2,6 milliards d'euros à partir de 2022, qui ont été annoncées en novembre 2018.

Bayer n'exclut pas non plus de procéder à des cessions d'activités non-stratégiques ou de marques, ainsi qu'à de nouvelles réductions d'effectifs.

Malgré tout, le groupe précise que ces mesures d'économie ne pourront que partiellement compenser la faible croissance et la baisse des flux de trésorerie.

source : AOF

 ■

2020 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

Suivez la tendance avec
Nicolas PAGNIEZ,

du lundi au vendredi à 9h55, 12h30, 14h55 et 18h30 sur

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 29/10/2020

Le Conseil d'administration de Total SE, réuni le 29 octobre, a décidé de soumettre à l'Assemblée générale des actionnaires du 25 mai 2022 qui...

Publié le 29/10/2020

Le Conseil d'administration va compterait 42% de femmes et 67% d'administrateurs indépendants...

Publié le 29/10/2020

Quadient obtient le statut "Prime" d'ISS ESG pour son engagement en matière de responsabilité sociétale d'entreprise...

Publié le 29/10/2020

Au 3e trimestre 2020, le chiffre d'affaires de Guillemot Corporation progresse de 85% à 39,3 millions d'euros...

Publié le 29/10/2020

Le carnet de commandes recule mais reste ferme avec 39 mois d'activité sécurisés...

Votre compte bourse direct

L'ouverture de votre compte Bourse Direct est gratuite et s'effectue en ligne en quelques minutes. Dans le cas d'un transfert de compte, Bourse Direct prend en charge 100% de vos frais, à hauteur de 200 € par compte.

  • Pas de dépôt minimum
  • 0€ de droits de garde
  • 0€ d'abonnement
  • 0€ de frais de tenue de compte,

Demande de documentation

Ouvrir mon compte Bourse Direct en ligne