En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 093.31 PTS
+0.68 %
5 076.00
+0.35 %
SBF 120 PTS
4 059.04
+0.26 %
DAX PTS
11 414.59
+0.79 %
Dowjones PTS
25 298.01
-0.35 %
6 880.87
+0.76 %
1.128
+0.49 %

La valeur du jour en Europe - ATLANTIA de nouveau sous pression en raison de la menace de révocation de ses concessions

| AOF | 123 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour en Europe - ATLANTIA de nouveau sous pression en raison de la menace de révocation de ses concessions
Credits  ShutterStock.com


Le gouvernement italien a décidé de lancer le processus de révocation de toutes les concessions d'Autostrade, concessionnaire du tronçon d'autoroute qui s'est effondré à Gênes la mardi dernier. En Bourse, sa maison-mère, Atlantia, coule de 8,92% à 17,615 euros après avoir déjà dévissé de plus de 20% la semaine précédente. Sa filiale gère environ 3 000 kilomètres d’autoroute dans la péninsule.

Samedi, Autostrade a annoncé son intention de reconstruire ce tronçon sur ses propres deniers en huit mois et de fournir de l'assistance aux familles touchées par cette catastrophe via un fonds initial de 500 millions d'euros.

Le même jour, le ministre italien des infrastructures et des transports a adressé une lettre officielle à la filiale d'Atlantia, dans laquelle il soulignait des violations graves à son obligation de maintenir et réparer les routes, conformément aux termes de la concession. Il a donné 15 jours au gestionnaire d'infrastructure pour démontrer dans un rapport détaillé qu'il avait correctement entretenu la structure.

Si le processus de révocation des concessions d'Autostrade aboutissait, il devrait être suivi d'une longue procédure judiciaire. Du point de vue financier, le gouvernement italien devrait dans ce cas de figure payer la " valeur terminale " de ces concessions, soit 15 milliards d'euros, explique Kepler Cheuvreux. Il s'agit de la valeur actuelle nette des bénéfices générés par ces contrats jusqu'à leur date de fin. L'analyste juge peu vraisemblable un tel scénario, qui serait extrêmement coûteux pour un gouvernement italien déjà confronté à plusieurs contraintes financières.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

RETROUVEZ LES WEBINAIRES BOURSE DIRECT

Les Différents Types d'Ordres de Bourse
Mardi 20 novembre de 12h30 à 13h30

Tradez les indices mondiaux au travers des CFD
Mercredi 7 décembre de 12h30 à 13h30

CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 13/11/2018

Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions composant le capital social       Article 223-16…

Publié le 13/11/2018

        COMMUNIQUE DE PRESSE 13 novembre 2018       Information financière trimestrielle au 30 septembre 2018 Chiffre d'affaires en…

Publié le 13/11/2018

COMMUNIQUE FINANCIER Lesquin, le 13 Novembre 2018   Generix Group - Information relative au nombre total de droits de vote et d'actions Prévue par l'article…

Publié le 13/11/2018

Et de trois ! Lors de chaque publication trimestrielle en 2018, Devoteam a relevé son objectif de croissance organique annuelle. Résultat, l’action du groupe de conseil en technologies et…

Publié le 13/11/2018

Le conseil d'administration du groupe Casino a décidé à l’unanimité le versement d’un acompte sur dividende de 1,56 euro par action au titre de l'exercice 2018. Le détachement de cet acompte…