En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 417.07 PTS
-
5 418.00
+0.03 %
SBF 120 PTS
4 335.14
-
DAX PTS
12 686.29
-
Dowjones PTS
25 064.50
-0.53 %
7 352.36
+0.00 %
1.166
+0.16 %

La valeur du jour à Wall Street - TEVA se dote d'un nouveau patron pour un nouvel élan

| AOF | 296 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Wall Street - TEVA se dote d'un nouveau patron pour un nouvel élan
Credits  ShutterStock.com


Teva bondit de 13,66% à 17,62 dollars après la nomination de Kâre Schultz, actuel directeur général du laboratoire danois Lundbeck, au poste de PDG. De Copenhague à Jérusalem, le changement de décor est aussi radical que le challenge qui s'annonce. L'ancien numéro deux de Novo Nordisk aura pour objectif de redresser le géant israélien des génériques alors que certains actionnaires font pression pour une scission entre génériques et médicaments de spécialités. L'enjeu est de taille : le cours a chuté de moitié depuis l'annonce, début août, de prévisions dégradées.

Teva avait également suscité la déception de ses actionnaires en réduisant ses dividendes.

En réalité, le groupe affronte des turbulences depuis février dernier et le départ de son PDG, Erez Vigodman, resté seulement trois ans à la tête du groupe israélien. Depuis lors, Teva était dirigé par un manager de transition, Yitzhak Peterburg.

Le dirigeant a payé le prix d'une stratégie jugée incertaine. Afin de trouver des relais de croissance après la perte du brevet de Copaxone, le traitement contre la sclérose en plaques qui représente un cinquième de ses ventes, Erez Vigodman a multiplié les acquisitions.

Il a notamment acquis l'activité de génériques d'Allergan, Actavis, pour 40,5 milliards de dollars. Un prix jugé trop élevé par les observateurs, qui estiment que le groupe a été trop lent pour se préparer à l'après-Copaxone.

Dans ce cadre, le profil de Kâre Schultz séduit les investisseurs. Nommé en 2015 à la tête de Lundbeck, il est parvenu à renouer avec les bénéfices en abaissant les coûts. Le cours de Bourse a triplé en deux ans sous sa férule.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote

SEMAINE TRICOLORE

1000 € OFFERTS*
SUR VOS FRAIS DE COURTAGE

Valable pour toute 1ère ouverture de compte avant le 24 juillet 2018

CODE OFFRE : BLEUS18

Je profite de l'offre

* Voir conditions
N'oubliez pas pour profiter de l'offre, indiquez le code promo : BLEUS18 lors de votre ouverture de compte.

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 20/07/2018

                                          Nanterre (France), le 20 juillet 2018   RÉSULTATS DU PREMIER SEMESTRE 2018   CROISSANCE…

Publié le 20/07/2018

Gecina dopé par l'intégration d'Eurosic a également accru la maturité moyenne de sa dette en la portant à 7,4 années...

Publié le 20/07/2018

  Communiqué de presse Embargo jusqu'au 20 juillet 2018 à 7h00 Information réglementée   Résultats financiers du deuxième trimestre et du premier semestre 2018   Orange…

Publié le 20/07/2018

La finalisation de ces opérations pourrait intervenir d'ici la fin de l'année 2018...

Publié le 20/07/2018

Fleury Michon confirme une amélioration sur l'année 2018...