En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 494.17 PTS
+0.78 %
5 475.50
+0.65 %
SBF 120 PTS
4 397.14
+0.71 %
DAX PTS
12 430.88
+0.85 %
Dowjones PTS
26 743.50
+0.32 %
7 531.07
-0.50 %
1.175
-0.00 %

La valeur du jour à Wall Street - TEVA : grosse restructuration en vue

| AOF | 259 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Wall Street - TEVA : grosse restructuration en vue
Credits  ShutterStock.com


Teva gagne 0,94% à 13,61 dollars à Wall Street, soutenu par la spéculation d'une restructuration de grand ampleur. Le numéro un mondial des génériques envisagerait de supprimer de 20 à 25% de ses 6 860 salariés en Israël ainsi que plus de 10% de ses 10 000 employés aux Etats-Unis. Des suppressions de postes seraient également prévues en Europe, où le laboratoire pharmaceutique emploie plus de 24 000 personnes, selon le quotidien économique Calcalist.

Teva entend ainsi redresser une situation financière fragilisée. En début de mois, le groupe a révisé à la baisse ses prévisions de chiffre d'affaires pour 2017. Il prévoit désormais des ventes comprises entre 22,5 et 22,3 milliards de dollars. Le titre avait chuté de 20% dans le sillage de cette annonce.

Plus globalement, la capitalisation boursière du géant de la pharmacie a fondu de 75% en deux ans, passant de 56 à 13 milliards de dollars.

Le groupe a notamment été pénalisé par le lancement d'un générique au Copaxone, son traitement vedette contre la sclérose en plaque, qui a représenté 20% de ses ventes.

Teva a également été affecté par la baisse des prix sur le marché américain des génériques liée à la pression des organismes de remboursement.

Surtout, le groupe continue de souffrir du rachat, pour 40 milliards de dollars, de la branche génériques de l'américain Allergan dans un environnement sectoriel morose.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
CONTENUS SPONSORISÉS
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 21/09/2018

  A propos du contrat Rafale en Inde     Saint-Cloud, le 21 septembre 2018 - A propos du contrat signé en 2016 avec l'Inde pour la fourniture de 36 avions de combat…

Publié le 21/09/2018

Le boycott qui affecte depuis avril les produits Danone au Maroc a fait plonger dans le rouge les résultats de Centrale Danone, la filiale marocaine du géant français des produits laitiers.

Publié le 21/09/2018

Paris, le 21 septembre 2018                                                                    Communiqué de mise à…

Publié le 21/09/2018

Vicat a annoncé la nomination d'Hugues Chomel comme Directeur financier du groupe, en remplacement de Jean-Pierre Souchet, Directeur général adjoint, qui devient conseiller du Président Directeur…

Publié le 21/09/2018

L'Assemblée Générale de Laurent-Perrier réunie le 21 septembre 2018 a décidé de nommer Philippe-Loïc Jacob en qualité de censeur...