5 438.55 PTS
+0.00 %
5 376.50
-0.10 %
SBF 120 PTS
4 343.57
-
DAX PTS
12 572.39
-
Dowjones PTS
24 448.69
-0.06 %
6 648.80
+0.00 %
Nikkei PTS
22 278.12
+0.86 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Wall Street - NIKE reste en délicatesse avec son activité nord-américaine, les investisseurs vendent

| AOF | 192 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Wall Street - NIKE reste en délicatesse avec son activité nord-américaine, les investisseurs vendent
Credits  ShutterStock.com


Nike ferme la marche du Dow Jones en perdant 4% à 62,13 dollars, une contreperformance à mettre tout de même en regard avec sa récente progression puisque le titre a clôturé hier soir à son plus haut niveau depuis début 2016 et gagne toujours près de 22% depuis le début de l'année. Reste que les investisseurs sont déçus des performances une fois encore peu reluisantes de l'équipementier sportif sur son marché domestique. Aux Etats-Unis, ses ventes ont baissé de 5% au deuxième trimestre clos fin novembre après -3% sur les trois mois précédents.

Depuis la fin de l'exercice précédent, Nike est en délicatesse avec son activité nord-américaine où il fait face à une concurrence acharnée d'Adidas au profit duquel il perd des parts de marché. "Nous pensons que les pertes de parts de marché vont continuer au profit d'Adidas. Gardez à l'esprit que Nike est trois fois plus gros qu'Adidas en Amérique du Nord, ce qui donne une idée du potentiel existant pour une période prolongée de repli des parts de marché de Nike", commente Jefferies.

Pour tenter d'adresser cette problématique, à laquelle s'ajoute une autre difficulté récurrente liée au niveau de ses stocks, Nike a dévoilé fin octobre un plan stratégique basé sur le développement de son activité de vente au détail, direct au consommateur, au détriment de son identité de grossiste. Le groupe compte certes préserver des partenariats ciblés avec des revendeurs mais aussi faire de la vente directe dans des villes-clés.

"La remise à plat de la distribution en gros en Amérique du Nord est une préoccupation-clé, et nous pensons que le marché néglige la disruption que cette transition va occasionner", prévient Jefferies qui a maintenu sa recommandation Conserver sur Nike.

Reste que, sur l'ensemble de son univers, Nike est parvenu à compenser sa faiblesse sur son marché domestique et à battre le consensus avec ses résultats. Sur la période, l'équipementier a enregistré un bénéfice net de 767 millions de dollars, en baisse de 9%. Ramené au nombre d'actions Nike, ce dernier est ressorti à 46 cents. Le chiffre d'affaires trimestriel de Nike a augmenté de son côté de 5% à 8,55 milliards d'euros. Le consensus Zacks était de 39 cents par action et 8,39 milliards de dollars de ventes.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 24/04/2018

La Bourse de Paris a inscrit dans le calme une cinquième séance d’affilée de hausse, avant une avalanche de résultats et la réunion de la BCE jeudi.

Publié le 24/04/2018

Avec le rachat du portefeuille d'aéroports de la société Airports Worldwide, Vinci acquiert neuf nouvelles plateformes, (deux en pleine propriété, trois en concession, quatre en exploitation…

Publié le 24/04/2018

Rueil-Malmaison, le 24 avril 2018   VINCI Airports étend son réseau d'aéroports aux Etats-Unis, au Royaume-Uni, au Costa Rica et en Suède Signature d'un accord…

Publié le 24/04/2018

Eurofins dévoile un chiffre d'affaires trimestriel en hausse de 23% à 839 millions d'euros...