5 525.29 PTS
+0.28 %
5 525.0
+0.30 %
SBF 120 PTS
4 411.64
+0.29 %
DAX PTS
13 334.03
+1.01 %
Dowjones PTS
25 803.19
+0.89 %
6 758.54
+0.00 %
Nikkei PTS
23 951.81
+1.00 %
Suivez-nous sur Facebook
Suivez-nous sur Google +
Suivez-nous sur Twitter
Suivez-nous sur Youtube

La valeur du jour à Wall Street - MICRON : roi du S&P 500 grâce à ses bons résultats

| AOF | 127 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Wall Street - MICRON : roi du S&P 500 grâce à ses bons résultats
Credits  ShutterStock.com


Micron (+4,37% à 46,90 euros) affiche la plus forte hausse de l’indice S&P 500, ses résultats et ses perspectives étant ressortis nettement supérieurs aux anticipations. Ce fabricant de mémoires informatiques - un segment de l’industrie des semi-conducteurs connu pour sa cyclicité - a bénéficié d'une forte demande. Le marché des mémoires informatiques est anticipé en progression de 57% cette année, selon le bureau d’études Gartner.

Au premier trimestre, clos fin novembre, Micron a enregistré un bénéfice net de 2,68 milliards de dollars, soit 2,19 dollars par action, à comparer avec un profit net de 180 millions de dollars, ou 16 cents par action, un an plus tôt. Hors éléments exceptionnels, le bénéfice par action a atteint 2,45 dollars par action, supérieur de 25 cents au consensus FactSet.

Ses ventes ont progressé de 71% à 6,80 milliards de dollars alors que Wall Street attendait pour sa part 6,44 milliards de dollars.

Pour le trimestre en cours, Micron cible un chiffre d'affaires compris entre 6,8 et 7,2 milliards de dollars pour un bénéfice par action, hors exceptionnels, de 2,51 à 2,65 dollars. Cette projection est supérieure aux attentes du marché qui vise respectivement 6,24 milliards de dollars et 2,04 dollars.

Réagissant à cette publication, Credit Suisse a relevé son objectif de cours de 50 euros à 60 dollars et confirmé son opinion Surperformance sur Micron. Le bureau d'études a en particulier été surpris par la hausse de 900 points de base de la marge brute des mémoires NAND par rapport au trimestre précédent en dépit du recul du prix de vente moyen. Ce qui va dans le sens de son scénario selon lequel la baisse des coûts combinée à une évolution du mix-produits entraîna une amélioration de la rentabilité de Micron même en cas de recul des prix.

source : AOF

 ■

2017 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
SUR LE MÊME SUJET
Publié le 16/01/2018

Paul Auster à Guadalajara, le 26 novembre 2017 au Mexique ( REFUGIO RUIZ / AFP )Le Premier ministre Edouard Philippe a fait une visite surprise lundi à Paul Auster durant l'enregistrement de…

Publié le 16/01/2018

L'analyste a relevé à 12 euros son objectif...

Publié le 16/01/2018

Soins donnés à une vache laitière Prim'Holstein, à l'occasion du salon de l'élevage Space, à Saint-Jacques-de-la-Lande près de Rennes, le 12 septembre 2017 ( JEAN-FRANCOIS MONIER /…

Publié le 16/01/2018

InsuranceERM a désigné le groupe "réassureur de l'année"...

Publié le 16/01/2018

Le bitcoin et d'autres cryptomonnaies, qui avaient flambé en fin d'année dernière, étaient à la peine mardi alors que certains pays veulent mieux réguler le secteur. ( SCOTT OLSON / GETTY…

À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/01/2018

L'analyste a relevé à 12 euros son objectif...

Publié le 16/01/2018

InsuranceERM a désigné le groupe "réassureur de l'année"...

Publié le 16/01/2018

Deux grosses applications négociées...

Publié le 16/01/2018

Wendel annonce que trois de ses Directeurs seniors au sein de l'équipe d'investissement et de développement, à savoir Stéphanie Besnier, Stéphane...

Publié le 16/01/2018

L'analyste n'est plus acheteur...

CONTENUS SPONSORISÉS