En poursuivant votre navigation sur ce site, vous acceptez l'utilisation de cookies pour réaliser des statistiques d'audience et vous proposer des services ou publicités adaptés à vos centres d'intérêt.  En savoir plus  J'accepte

  Votre navigateur (${ userBrowser.name + ' ' + userBrowser.version }) est obsolète. Pour améliorer la sécurité et la navigation sur notre site, prenez le temps de mettre à jour votre navigateur.      
5 333.54 PTS
+0.53 %
5 332.50
+0.53 %
SBF 120 PTS
4 279.58
+0.50 %
DAX PTS
12 208.17
+0.37 %
Dowjones PTS
25 162.41
-0.54 %
7 354.66
+0.00 %
1.137
+0.22 %

La valeur du jour à Wall Street - Google (ALPHABET) : Bruxelles inflige une amende historique pour abus de position dominante

| AOF | 115 | Aucun vote sur cette news
La valeur du jour à Wall Street - Google (ALPHABET) : Bruxelles inflige une amende historique pour abus de position dominante
Credits  ShutterStock.com


La Commission européenne a infligé à Google une amende record de 4,34 milliards d'euros pour abus de position dominante. Un peu plus d’un an plus tôt, Bruxelles avait déjà condamné le géant Internet à payer le montant record de 2,4 milliards d'euros. Il était alors accusé d'avoir abusé de sa position dominante sur le marché des moteurs de recherche, en bridant la concurrence sur les marchés des comparateurs de prix.

Aujourd'hui, les autorités européennes lui reprochent des pratiques illégales concernant les appareils mobiles fonctionnant avec le système d'exploitation Android en vue de renforcer la position dominante de son moteur de recherche.

Google détient des parts de marché de plus de 90 % dans la plupart des États membres de l'Espace économique européen dans la recherche tandis qu'Android équipe plus de 80% des mobiles dans le monde.

Selon la Commission, Google aurait imposé trois types de restrictions aux fabricants d'appareils Android et aux opérateurs de réseaux afin de diriger le trafic des appareils vers son moteur de recherche. Il a exigé des fabricants qu'ils préinstallent l'application Google Search et son navigateur (Chrome) comme condition à l'octroi de la licence pour sa boutique d'applications en ligne (Play Store). Google a par ailleurs payé certains grands fabricants et opérateurs de réseaux mobiles pour qu'ils préinstallent en exclusivité l'application Google Search sur leurs appareils. Enfin, la société américaine a empêché les fabricants souhaitant préinstaller les applications Google de vendre ne serait-ce qu'un seul appareil mobile intelligent fonctionnant sur d'autres versions d'Android non approuvées par Google.

" Ces pratiques ont privé ses concurrents de la possibilité d'innover et de lui livrer concurrence par leurs mérites. Elles ont privé les consommateurs européens des avantages d'une concurrence effective sur le marché important des appareils mobiles ", a expliqué Margrethe Vestager, commissaire européenne chargée de la politique de concurrence.

Google doit maintenant mettre effectivement fin à cette pratique dans les 90 jours, sous peine de se voir infliger des astreintes allant jusqu'à 5% du chiffre d'affaires journalier moyen mondial d'Alphabet, sa société-mère.

" Android a créé plus de choix pour tout le monde, pas moins. Un écosystème dynamique, une innovation rapide et des prix bas sont les caractéristiques classiques d'une concurrence forte ", a répliqué la firme américaine. Cette dernière a ainsi annoncé sa décision de faire appel de cette décision et dispose amplement de régler son amende. Sa trésorerie représentait 102,9 milliards de dollars à fin mars.

La décision ne semble pas inquiéter les investisseurs, le titre Alphabet recule de seulement 0,4% à 1 194,40 dollars.

source : AOF

 ■

2018 Agence Option Finance (AOF) - Tous droits de reproduction réservés par AOF. AOF collecte ses données auprès des sources qu'elle considère les plus sûres. Toutefois, le lecteur reste seul responsable de leur interprétation et de l'utilisation des informations mises à sa disposition. Ainsi le lecteur devra tenir AOF et ses contributeurs indemnes de toute réclamation résultant de cette utilisation. Agence Option Finance (AOF) est une marque du groupe Option Finance

Votez pour cet article
0 avis
Note moyenne : 0
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
  • 0 vote
À LIRE AUSSI SUR BOURSE DIRECT
Publié le 16/08/2018

Eclair, branche Services Contenus du Groupe Ymagis et leader des industries techniques du cinéma et de l'audiovisuel, annonce aujourd'hui la...

Publié le 16/08/2018

JCDecaux bondit de 8,8% à 28,3 euros

Publié le 16/08/2018

Cisco a dévoilé hier soir un bénéfice net de 3,8 milliards de dollars, ou 81 cents par action, au titre de son quatrième trimestre 2018 clos fin juillet. Il a bondi de 57% en un an. Hors…

Publié le 16/08/2018

Par courrier reçu le 14 août 2018 par l'AMF, The Goldman Sachs Group, Inc...

Publié le 16/08/2018

Les gestionnaires d'infrastructures de transport cotés sur les marchés européens broient du noir. En Espagne, ACS, qui a participé au rachat d'Abertis, perd 4,74% et occupe la dernière place de…